Cet article date de plus de 8 ans

L'homme abattu samedi soir à Marseille était un détenu en permission

Djibril Abbas, exécuté d'une rafale de Kalachnikov dans la nuit de samedi à dimanche dans les quartiers nord de Marseille était un permissionnaire de la prison des Baumettes en cavale.
Les lieux du drame
Les lieux du drame
L'homme, très procédurier, était parvenu à obtenir une mesure de mise en semi-liberté, avec obligation de réintégrer la prison des Baumettes le soir, depuis le 31 janvier dernier. Il n'avait pas réintégré la prison le 1er février, a précisé la source proche de l'enquête.

Auparavant, il avait été condamné à plusieurs reprises pour usage de stupéfiants, vols avec violence, ainsi que pour un vol à main armée en 2008 devant la cour d'assises des Bouches-du-Rhône. Il avait séjourné au centre de détention de Tarascon avant d'intégrer la prison marseillaise.

Pisté par les policiers de la brigade des recherches et mandats (BRM) de la Sûreté départementale, Djibril Abbas, méfiant, avait déserté son domicile du quartier des Arnavaux (XIVe arrondissement) -près de Bon-Secours, où il a été exécuté- pour le village de Simiane, près d'Aix-en-Provence.
Les tueurs ont appris avant les policiers qu'il revenait à Marseille pour voir sa compagne et ne lui ont laissé aucune chance au pied de l'immeuble de cette dernière.

AFP  le 24/06/201

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
règlements de comptes