Ligue de diamant à Monaco ce soir: Vicaut ne pense pas au record de France du 100 mètres

© ADRIAN DENNIS / AFP
© ADRIAN DENNIS / AFP

Jimmy Vicaut, pour la première fois samedi dernier sous les 10 secondes (9.95) au 100 mètres, ne pense pas au record de France (9.92), a-t-il indiqué jeudi à Monaco, à la veille de la 10e étape de la Ligue de diamant d'athlétisme.

Par AFP

"Le record de France, je n'y pense pas. Je vais juste essayer de reproduire techniquement ma course de Charléty. Sans me prendre la tête. Mais je veux courir encore sous les 10 secondes", a expliqué le Francilien.

En série, puis une heure plus tard en finale des Championnats de France au stade Charléty de Paris, Vicaut, 21 ans, avait passé deux fois le +mur+ des 10 secondes qu'il ne parvenait pas à franchir "depuis trois saisons". En finale, il avait notamment dominé Christophe Lemaitre (10.19), détenteur de la marque nationale depuis 2011 mais diminué par "un problème personnel".

"Mon entraîneur (Guy Ontanon) m'a laissé me reposer. Ces derniers jours, j'ai fait un peu de musculation, de courses légères", a expliqué l'athlète dont la mère est ivoirienne.

Le champion d'Europe du 60 m (en salle) a avoué qu'il avait +kiffé+ en revoyant à la vidéo ses courses. "On m'a dit de ne plus regarder les courses des autres. La mienne? Je l'ai regardée plusieurs fois, mais pas avec Guy. Ce que j'en pense? Il faut +kiffer+, quoi. C'est mon plaisir personnel. La course est perfectible.  J'ai plus aimé la finale car il y avait un titre au bout. Mais, en série, il y a beaucoup plus de relâchement". "Ma limite? Je ne sais vraiment pas. Demandez à Guy", a ajouté le sprinteur, finaliste à 19 ans aux Mondiaux 2011, à Daegu (Corée du Sud) où il s'était classé 6e.
Vicaut a admis que cela lui avait fait "bizarre" de se retrouver assis en conférence de presse aux côtés de l'Américain Justin Gatlin qu'il avait vu, adolescent devant la télévision, triompher aux Jeux d'Athènes, en 2004. Double champion du monde (100/200 m) en 2005 à Helsinki, le New Yorkais avait été suspendu quatre ans (2006-2010) pour dopage.
Concernant les affaires de dopage, qui ont impliqué récemment des sprinteurs du calibre de Tyson Gay et Asafa Powell, Vicaut a ajouté: "C'est vraiment dommage pour notre sport".

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus