L'OGCNice au stade de la double confirmation : Nouveau statut et inauguration de l'Allianz Riviera

Nouveau stade de Nice / © allianz-riviera.fr
Nouveau stade de Nice / © allianz-riviera.fr

Equipe surprise de l'exercice écoulé, l'OGC Nice attaque la nouvelle saison sous le double signe de la confirmation de son nouveau statut et de l'inauguration de son nouveau stade, l'Allianz Riviera, où il jouera à partir de mi-septembre.

Par Yves Lebaratoux avec AFP

L'entraîneur Claude Puel, connu pour sa rigueur et sa réserve, a déjà tourné la page de l'exercice 2012-2013 terminé à la quatrième place, le meilleur classement du club depuis les années 1970.

Claude Puel, entraîneur de l'OCGN / © AFP
Claude Puel, entraîneur de l'OCGN / © AFP

"On repart de zéro et la remise en question doit être totale", a-t-il lâché à ses joueurs à la reprise début juillet.
Un discours délivré devant un groupe pratiquement inchangé. Côté arrivées, outre la bonne pioche Nampalys Mendy, arrivé en provenance de Monaco, les renforts ont été limités avec l'arrivée sous forme de prêt du jeune milieu belge Christian Brüls (prêt de La Gantoise), le retour de Valentin Eysseric après 11 matches de suspension pour un tacle sur le Stéphanois Jérémy Clément et la poursuite de l'apprentissage des jeunes du groupe vainqueur de la Coupe Gambardella 2012 et de la réserve, enfin de retour en CFA.

© THIERRY ZOCCOLAN / AFP
© THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Le Gym, qui conserve au vestiaire le maillot numéro 17 de Kevin Anin, victime en juin d'un terrible accident de la circulation, a surtout réussi à conserver l'essentiel de ses cadres.

© Photo : Pascal Pavani/AFP
© Photo : Pascal Pavani/AFP

Des prolongations de contrat ont déjà été signées avec Digard, Ospina et Mahamane Traoré et des négociations sont en cours avec Bauthéac et Pjecinovic.

© Photo : Philippe Huguen/AFP
© Photo : Philippe Huguen/AFP

Le club n'a enregistré qu'un départ majeur, celui de Civelli à Bursaspor, mais il risque de peser lourd au vu des blessures estivales des trois défenseurs centraux et de l'absence pour la reprise du jeune Lucas Rougeaux, finaliste avec le gardien remplaçant Mouez Hassen du récent Euro des moins de 19 ans.

© VALERY HACHE / AFP
© VALERY HACHE / AFP

10.000 abonnés :
Claude Puel n'a donc pas pu peaufiner autant qu'il le souhaitait les automatismes, ni lancer des jeunes, en vue de parer aux aléas du début de saison. Le club devra ainsi se passer de trois joueurs suspendus pour la reprise du championnat à Lyon, samedi : Kolodziejczak, Mendy et Cvitanich qui semble avoir retrouvé le sourire et l'envie après un gros coup de blues pour des "promesses non tenues" de revalorisation. 
Au-delà de ce premier match, Puel s'attend à "un mois d'août difficile". "Quatre matches de championnat dont un à huis clos (contre Rennes), deux de barrage européen (22 et 29 août), plus un rendez-vous pour nos sélectionnés (14 août), c'est énorme dans la chaleur azuréenne. On y verra plus clair après", détaille le technicien, obnubilé par la progression dans le jeu et le maintien de l'état d'esprit de son groupe, qui a connu une préparation difficile (4 défaites, 1 nul) face à des équipes de calibre européen (Benfica, Lazio, Athletic Bilbao...)

 / © France3 Côte d'Azur
/ © France3 Côte d'Azur

C'est justement par un match européen que l'OGCN débutera dans son nouveau stade de 35.624 places le 19 septembre s'il passe les barrages de l'Europa League (adversaire connu vendredi) et que son premier match de poules est programmé à domicile. Sinon, les grands débuts à l'Allianz Riviera auront lieu face à Valenciennes le week-end suivant en L1.

 / © France3 Côte d'Azur
/ © France3 Côte d'Azur

"On va changer de dimension", s'exclament tous les responsables niçois. Il y a quelques semaines, le président du club Jean-Pierre Rivère espérait une opération comptable blanche la première saison et des bénéfices la suivante. Malgré les problèmes de parking, l'engouement des supporters, avec 10.000 abonnés annoncés, est propre à le rassurer.

Sur le même sujet

Les + Lus