Iter : ce lundi le premier convoi hors normes sur la route

Une remorque exceptionnelle va emprunter l'itinéraire routier de 104 km au départ de Berre-l'Etang tracé pour permettre l'acheminement des composants de haute technologie destinés au chantier du projet de recherche nucléaire Iter

Le chantier Iter à Cadarache
Le chantier Iter à Cadarache
Des ponts ont été construits, des routes élargies, des rond-points aménagés, ce lundi un convoi hors normes va emprunter l'itinéraire routier de 104 km tracé pour permettre l'acheminement des composants de haute technologie destinés au chantier du projet de recherche nucléaire Iter sur le site de Cadarache.
les premiers convois en provenance des sept pays participant au projet ( Etats-Unis, Corée du Sud, Russie, Chine, Inde, Japon et Union Européenne ) ne sont attendus qu'à partir de juin 2014 mais dés lundi 16 septembre un premier convoi exceptionnel va effectuer un test grandeur nature.
Pendant 4 nuits, le véhicule mis au point par l'équipementier français Daher sillonnera les routes à 5km/h, un véhicule hors normes : 33 m de long, 10 m de hauteur et de large , 352 pneus, une cabine de pilotage et un moteur à chaque extrémité pour faciliter les manoeuvres. L'engin peut supporter le poids de 360 blocs de béton, l'équivalent de 800 tonnes, cette remorque dite "autopropulsée", qui peut être pilotée de l'extérieur, préfigure les convois les plus lourds et les plus volumineux d'Iter. Et pour mieux mettre à l'épreuve les ouvrages du parcours (ponts, voûtes, canalisations...), elle les franchira à trois reprises, sous l'oeil attentif de caméras.
Des experts réaliseront toute une panoplie de mesures : résistance, trajectoire , largeur de la chaussée, comme l'explique le préfet Michel Cadot :

il s'agit de tester la faisabilité du projet en vue du passage des 230 convois trés exceptionnels programmés de 2014 à 2019 


Moyens de gendarmerie mobile et maritime, forces aériennes et motocyclistes de la Garde républicaine:

140 gendarmes seront mobilisés pour ces missions d'escorte, formant une bulle de sécurité à l'instar de l'organisation du Tour de France,
 

détaille le général David Galtier, commandant la région de gendarmerie Paca.



Le projet


Le projet Iter, présenté comme la plus grande coopération scientifique mondiale, vise à démontrer - avec de premiers résultats à l'horizon 2021 - la possibilité de produire de l'énergie nucléaire "propre" grâce à la fusion thermonucléaire, processus à l'origine de l'énergie des étoiles. Sur le site de Cadarache, à Saint-Paul-lez-Durance dans le sud de la France, le chantier prend corps, prêt à accueillir 3.000 ouvriers sur les deux prochaines années, et le futur réacteur Tokamak, un cylindre de 28 mètres de diamètre, 29 mètres de haut et 23.000 tonnes intégré dans un bâtiment de 80 mètres de haut, sort lentement de terre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
technologies
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter