Le Front National remporte la cantonale partielle de Brignoles

© France3 Côte d'Azur
© France3 Côte d'Azur

Le candidat FN Laurent Lopez remporte la cantonale partielle avec 53% des voix face à la candidate UMP Catherine Delzers, qui recueille 47% des suffrages (estimation). Un résultat test cinq mois avant les municipales. 

Par Vanessa Koeppen

Une ombre bleue marine sur Brignoles

Le candidat FN est arrivé en tête dans 5 des 6 communes du canton, dont Brignoles, où il a récolté 54% des voix (700 voix d'écart avec la candidate UMP Catherine Delzers). Ce qui fait de Brignoles une des 5 villes Françaises que pourrait emporter le Front National aux municiapales. 


Participation en hausse

Les électeurs se sont plus fortement mobilisés dimanche au 2e tour. Le taux de participation a atteint 45,26%, en hausse de près de 12 points par rapport au 1er tour, le 6 octobre, où seulement 33,40% des électeurs du canton s'étaient rendus aux urnes. Dimanche soir, peu après la fermeture des bureaux à 18H00, les premiers résultats commençaient à tomber. Peu avant 19H00, le candidat FN Laurent Lopez, qui avait recueilli 40,4% des suffrages au 1er tour, était en tête dans trois des six communes du canton, face à son adversaire UMP Catherine Delzers (20,8% des voix au 1er tour).
 

"Quel que soit le résultat, c'est une victoire morale pour le FN, les autres partis ayant besoin de se coaliser pour le combattre"

 déclarait déjà Bruno Gollnisch, député européen FN  et candidat aux municipales à Hyères, venu dimanche soir à Brignoles au Hall des expositions, où les résultats étaient centralisés, avant la proclamation officielle des résultats,.

Au premier tour le 6 octobre, Laurent Lopez était arrivé en tête avec 40,4% des suffrages, devant Catherine Delzers qui avait recueilli 20,8% des voix. L'abstention du premier tour (67%) avait joué en défaveur de la gauche, qui, partie en ordre dispersé avec un candidat communiste et un candidat écologiste, avait été éliminée. 


Le FN a l'affût depuis 2011

En août 2012, le Conseil d'Etat avait confirmé l'annulation de l'élection cantonale partielle de juin-juillet, qui avait vu le communiste Claude Gilardo, maire de Brignoles, l'emporter de seulement 13 voix face au candidat du FN, Jean-Paul Dispard. Lors des élections cantonales de mars 2011, le candidat FN, à  l'époque M. Dispard, avait battu M. Gilardo de cinq voix. L'élection avait été annulée. En 2011, le canton de Brignoles faisait partie des deux seuls remportés nationalement par le FN, avec celui de Carpentras-nord, dans le Vaucluse.


Election test

A cinq mois des municipales, alors que la gauche a perdu huit législatives partielles et trois cantonales en un an, ce second tour était surveillé de près par les états-majors politiques. Fort de cette victoire, le Front National compte présenter une quarantaine de listes dans le Var, selon son secrétaire départemental, Frédéric Boccaletti. 





Sur le même sujet

Les + Lus