Le bijoutier Stephan Turk peut de nouveau s'exprimer dans les médias

Publié le Mis à jour le

La Cour d'appel d'Aix-en-Provence a invalidé une décision des juges niçois qui avaient imposé le silence médiatique à Stephan Turk, le bijoutier qui a tué le 11 septembre un homme venu dévaliser son commerce. Il est de nouveau libre de s'exprimer dans la presse.

Mais le bijoutier niçois reste assigné à résidence dans un lieu secret.
Franck de Vita, l'avocat du bijoutier niçois, avait interjeté appel de la décision des juges niçois:

"Une personne mise en examen n'est pas condamnée. A ce titre, elle doit pouvoir se défendre"


Stephan Turk reste mis en examen pour homicide volontaire.