Cet article date de plus de 7 ans

L'ex-otage Francis Collomp : "Si je ne réussissais pas mon évasion, j'étais mort"

Voici un extrait de l'interview qu'a accordée l'ingénieur français à France 2, trois jours après son retour en France. Une interview à retrouver en intégralité ici et dans le JT de 20 heures de France 2 du jeudi 21 novembre. Une partie de sa famille habite Puget-sur-Argens.
© SUNDAY AGHAEZE / AFP
C'est la première fois qu'il s'exprime après ses onze mois de captivité au Nigeria. Francis Collomp, ingénieur français de 63 ans, est rentré en France. Il avait été enlevé le 19 décembre 2012 par des islamistes nigérians d'Ansaru.

Samedi 16 novembre, l'ex-otage a faussé compagnie à ses ravisseurs. Une évasion digne "d'un livre d'aventures", a estimé François Hollande lors de l'annonce de la libération de l'otage. A la faveur d'un défaut d'attention de ses geôliers, Francis Collomp a fui et s'est réfugié dans un poste de police dans le nord du Nigeria.

Au micro de France 2, il explique les conditions de son évasion, "l'erreur du gardien" qui lui a permis de s'enfuir. Avec une seule crainte :

"Si je ne réussissais pas mon évasion, j'étais mort", confie-t-il.


Une interview à retrouver en intégralité ici:
##fr3r_https_disabled##

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
otages