Cet article date de plus de 7 ans

Le maire de Roquebrune-sur-Argens suspendu par l'UMP

Luc Jousse vient d'être suspendu par la fédération UMP du Var à titre conservatoire. La décision définitive de l'exclure ou non du parti sera prise le 11 décembre. Le PS demande son exclusion. Le maire de Roquebrune-sur-Argens avait tenu des propos sur les Roms qui ont déclenché la polémique. 
Luc Jousse vient d'être suspendu de l'UMP
Luc Jousse vient d'être suspendu de l'UMP © JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP
Le maire UMP de Roquebrune-sur-Argens (Var) Luc Jousse a été suspendu "à titre conservatoire" par la fédération départementale, après ses
propos sur des Roms trop tôt secourus par les pompiers. "La fédération UMP du Var, via son secrétaire départemental, Philippe Vitel, a aujourd'hui envoyé un courrier de suspension à titre conservatoire à Luc Jousse jusqu'à la décision définitive du bureau de l'UMP le 11 décembre, conformément à nos statuts", a-t-on expliqué à la fédération.


Le parti socialiste demande que l'UMP l'exclut

Najat Vallaud Belkacem et le Parti socialiste ont demandé, jeudi, que l'UMP exclut le maire UMP de Roquebrune-sur-Argens (Var) Luc Jousse après
ses propos sur des Roms trop tôt secourus par les pompiers.




"Les condamnations orales ne suffisent pas" pour le PS

Par ailleurs, Eduardo Rihan Cypel, porte-parole du Parti socialiste, a affirmé, dans un communiqué que "l'UMP doit exclure le maire de Roquebrune-sur-Agens" car "les condamnations orales ne suffisent pas"L'UMP a condamné mercredi des propos tenus par M. Jousse, qui s'en était violemment pris aux Roms au cours d'une réunion publique le 12 novembre, les qualifiant de "cauchemar" et regrettant que les secours aient été appelés "trop tôt" pour éteindre un incendie qui s'était déclenché dans un camp, selon un enregistrement diffusé par Mediapart.

Pour le PS, "en affirmant à demi-mots qu'il aurait souhaité voir les Roms brûlés - en osant encore aujourd'hui présenter ces déclarations comme de l'humour ! - ce maire a franchi un nouveau seuil intolérable parmi les déclarations xénophobes et racistes qui s'accumulent depuis plusieurs mois".

L'UMP doit prendre des mesures à la hauteur de la gravité de ces propos (...) Aucune dérobade de leur part ne sera tolérée, l'UMP doit passer aux actes et exclure cet élu pour faire cesser cette course à la haine verbale".


Le PS réclame également que le Front national "cesse sa danse du ventre et arrête son double discours": "d'un côté, le FN condamne les propos du maire de Roquebrune-sur-Agens par la voix de M. Philippot; de l'autre ce parti d'extrême droite distille toujours un discours de haine et de rejet de l'autre", a-t-il déploré.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
roms politique les républicains