• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Monaco-Valenciennes (1-2): pour Ranieri “l'arbitre de touche avait un oeil bionique”

© VALERY HACHE / AFP
© VALERY HACHE / AFP

Défait par un Valenciennes magnifique de courage, l'AS Monaco a raté l'occasion, vendredi soir au Stade Louis-II en ouverture de la 19e journée de Ligue 1, de passer devant le Paris SG en tête du championnat. Malgré le retour de Falcao, l'équipe s'incline pour la 1e fois de la saison à domicile.

Par Anne LE HARS & AFP

Claudio Ranieri (entraîneur de Monaco):

"Je connais le football. Les matches sont toujours difficiles. On a mal débuté. Puis on a bien joué, on s'est créé beaucoup d'occasions, mais à cause de la précipitation et de la malchance, on n'a pas marqué. Je veux dire qu'il y a hors-jeu mais aussi penalty. L'arbitre de touche avait un oeil bionique. Mais c'est le football, un jeu magnifique...Martial est sorti sur blessure. Cela nous a pénalisés, car c'est un très bon attaquant.

Falcao ? Il a bien joué par rapport à ce qu'il pouvait faire. Quant au penalty, le gardien a compris sa frappe. Mais Falcao a confiance en lui. Maintenant, si tu marques un quart des occasions, le match finit 4-2. On prend un deuxième but parce que l'on veut égaliser. Ce soir, Valenciennes a eu plus de chance que durant tous les autres matches de la saison réunis. Cela dit, on a fait une bonne phase aller. C'est bien pour reprendre le retour, qui sera très difficile". 
Ce contenu n'est plus disponible

Ariel Jacobs (entraîneur de Valenciennes):

"Oui, c'est un exploit. Sur ce match, nous aurions mis notre joker. La qualité intrinsèque et de groupe sont indiscutables. En plus elle restait sur cinq victoires. Et puis, l'absence de Rose et Angoua, plus celle de quatre attaquants font savourer doublement la victoire. Nous avons utilisé les moyens que nous avions. Monaco a fait preuve d'une certaine forme de suffisance. Cette équipe a voulu poser son jeu avec certitude. 

Elle a joué à notre rythme. J'avais spéculé là-dessus. On a fait preuve de solidarité, d'abnégation. On a très bien exploité les contres. On a eu ce petit brin de chance, mais cela ne compense pas celle que nous n'avons pas eue depuis le début de saison.

En deuxième mi-temps, quand Monaco a joué long, cela a été à notre avantage. Je suis content que l'on termine 2013 de cette façon. Après les moments difficiles, on reste sur une bonne impression. Ces trois points sont inespérés, mais l'humilité reste de rigueur".

Sur le même sujet

Replay concert French Fuse

Les + Lus