Marseille 7e secteur : les perdants Hovsepian et Miron règlent leurs comptes

Garo Hovsepian / © France 3 Provence-Alpes
Garo Hovsepian / © France 3 Provence-Alpes

Garo Hovsepian, le maire sortant socialiste du 7e secteur, laisse son fauteuil à un membre du Front National, Stéphane Ravier. La défaite est terrible pour lui-même et ses militants de gauche. De son côté l'UMP Richard Miron désigne "la racaille socialiste" qui aurait participé à sa chute.

Par Ghislaine Milliet

Le socialiste Garo Hovsepian était maire des 13e et 14e arrondissements de Marseille  depuis 16 ans. Son quartier, ses habitants, il les connaissait bien. Mais cette dernière élection, cet homme de gauche ne l'a pas comprise.
Stéphane Ravier, du Front National est arrivé en tête avec 35,34% des voix. Garo Hovsépian est à trois points derrière, avec 32,52% des suffrages, la liste UMP-UDI conduite par Richard Miron talonne le socialiste de quelques dixièmes de points seulement avec 32,15% des voix.
Si Garo Hovsépian s'est maintenu en triangulaire au second tour, c'est parce qu'il comptait sur toutes les voix de gauche. Au terme de la journée d'hier, il s'est rendu à l'évidence : il manquait manifestement des voix de gauche. Il a accusé Pape Diouf de ne pas avoir clairement appelé au vote pour la gauche.
De son côté, Richard Miron ne s'est pas gêné pour s'attaquer en filigrane à la lutte fraticide qui a divisé le PS durant la campagne :

"c'est à la racaille socialiste, à la pourriture socialiste que nous devons aujourd'hui l'élection d'un maire dans une des plus grandes villes de France",




a-t-il dit à la presse.
Les déçus du 7e secteur

 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Un restaurant de plage démoli à Hyères, dans le Var

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne