Les boues rouges font des remous

Publié le Mis à jour le
Écrit par Valérie Smadja .

Les emplois menacés à Gardanne. C'est l'alerte que lance le maire de la ville qui soutient l'entreprise Altéo. L'usine d'alumine et bauxite de Gardanne déverse des boues rouges au large de Cassis. Elle est dans le viseur de la ministre de l'Environnement.  

Ségolène Royal refuse que la société Alteo, à Gardanne, continue de rejeter ses eaux résiduelles dans la mer des calanques. Pour la ministre de l'environnement, des contrôles complémentaires sont indispensables.L'usine d'alumine et bauxite de Gardanne déverse des boues rouges au large de Cassis, zone de rejet se situe au cœur du Parc National des Calanques. L'industriel Alteo a demandé au Parc l'autorisation de poursuivre ses rejets liquides. Le 8 septembre, le Parc National des Calanques autorisait le rejet des boues rouges dans les calanques pour une durée de 30 ans.



La ministre de l'écologie et les associations se mobilisent

Altéo a donc su convaincre des efforts fournis pour limiter l'impact des rejets sur l'environnement.

180.000 tonnes déversées aujourd'hui, contre 900.000 en 1972 selon la société Alteo, qui met en avant "des travaux menés depuis 20 ans par (son) comité scientifique de suivi"

Le maire de Gardanne invite Ségolène Royal à visiter le site.



Reportage Jean-Manuel Bertrand

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité