Face à Reims, Monaco fait le coup de la panne

Un tir cadré, un but. Hélas pour l'ASM, cette statistique est rémoise. Les attaquants de la principauté ont eu eux de nombreuses opportunités de tuer le match, sans parvenir à en profiter. La rencontre s'achève sur le score de 1-1.

Valère Germain, auteur d'une bonne performance face à Reims, déçu par le piètre match nul obtenu par l'ASM.
Valère Germain, auteur d'une bonne performance face à Reims, déçu par le piètre match nul obtenu par l'ASM. © VALERY HACHE / AFP
Le stade Louis II était presque vide, hier soir pour la rencontre Monaco-Reims dans le cadre de la douzième journée de Ligue 1. En l'absence de leurs supporters, les attaquants monégasques n'avaient pas l'air d'être entièrement présents non plus.

Ce n'était pas faute, pourtant, de manque de ballons. Aussi bien du point de vue de la possession que de la domination, l'ASM a joué un cran au dessus de ses adversaires du soir toute la soirée. Une domination qui finissait par payer à la 20e minute. Sur un joli centre de Bernardo Silva, l'international nigérian Elderson Echijile passait la balle entre les jambes de Placide pour inscrire le premier but de la rencontre.

Il aura fallu attendre très longtemps pour voir le deuxième. La domination monégasque devenue stérile, les attaquants de l'ASM ratent encore et encore l'occasion de faire le break. Anthony Martial réussit à se créer deux occasions, mais bute sur Fofana à la 29e puis sur le gardien rémois à la 35e​. Pas plus de succès pour Germain (47e), Carvalho (49e) ou Ferreira-Carasco (80e).

Sur cette dernière occasion, le contre rémois allait se révéler fatal. En quelques secondes à peine, Moukandjo déboule dans la surface et dépose la balle dans les filets de Subasic. Le score ne bougera plus: 1 partout au coup de sifflet final.

Il faudra beaucoup plus de présence, de corps et d'esprit, aux monégasques pour espérer l'emporter à Benfica en ligue des Champions, mardi prochain.
Résumé Monaco-Reims

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
as monaco