Le nouveau numéro de Charlie Hebdo démarre bien

Dans les kiosques marseillais, Charlie Hebdo se vend doucement. / © Astrid Garaude
Dans les kiosques marseillais, Charlie Hebdo se vend doucement. / © Astrid Garaude

L'hebdomadaire satirique est de retour dans les kiosques sept semaines après les attaques meurtrières. A Marseille, si l’engouement n’est pas comparable à celui du numéro précédent, l’hebdomadaire satirique se vend bien.

Par Astrid Garaude

Le nouveau numéro de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo est arrivé dans les kiosques ce matin. C’est le premier depuis celui dit "des survivants" qui s’est littéralement arraché dans les kiosques de la France entière. Qu’en est-il pour celui-ci ? Nous sommes allés prendre le pouls dans les kiosques marseillais.

Pas de ruées sur les kiosques

"Ca n’a rien à voir avec le numéro précédent" explique Mamadou qui possède un kiosque en haut de la Canebière.

"Il y avait bien une personne qui attendait ce matin à l’ouverture a 6h30 mais pas de foule."


ajoute t-il. Il a tout de même reçu une centaine de Charlie Hebdo, et en a écoulé une cinquantaine en fin de matinée. L’hebdomadaire satirique continue d’attirer, Karim vient d’en acheter un pour la toute première fois : "C’est vraiment de la curiosité, j’ai voulu acheter le précédent numéro mais il n’y a avait plus. J’ai envie de voir ce qu’il y a dedans."

La survie de l’hebdomadaire semble assurée

Patrick, kiosquier à l’angle de la rue Saint Ferréol confirme "Nous vendons bien, les gens viennent progressivement et j’en ai déjà écoulé quarante." Il y a un mois et demi, quand le numéro 1178 est sorti, une personne n’était dédiée qu’à la vente de Charlie dans ce kiosque.

Et dès le premier jour, le stock était épuisé. Avec deux cents numéros aujourd’hui, et jusqu’à 600 en fin de semaine, a priori pas de pénurie selon Patrick.
L'avenir de Charlie Hebdo semble assuré. / © Sébastien Jarry / Maxppp
L'avenir de Charlie Hebdo semble assuré. / © Sébastien Jarry / Maxppp
Pas la même ferveur donc, mais des ventes importantes qui assurent la survie de Charlie Hebdo. Deux millions et demi d’exemplaires ont été tirés. Avant les attentats, l’hebdomadaire vendait environ 30.000 exemplaires par semaine et devait trouver en urgence 200 mille Euros. Aujourd'hui le journal accumule 4.2 millions d'Euros de dons. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus