• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Alpes de Haute-Provence : les pompiers vont facturer la destruction des nids de guêpes et de frelons

Nid de guêpes sous un toit / © Celik ERKUL
Nid de guêpes sous un toit / © Celik ERKUL

La destruction des nids d'hyménoptères coûte cher et mobilise trop souvent les secours. Les sapeurs-pompiers ont décidé de facturer leur intervention lorsque les nids sont sur le domaine privé.

Par Ludovic Moreau

Les hyménoptères sont des insectes, parmi lesquels on retrouve les abeilles, les guêpes, les frelons et les fourmis. La présence d'un nid d'hyménoptères dans son jardin ou sous son toit inquiète et peut parfois être un danger potentiel.

En 2018, les sapeurs-pompiers des Alpes de Haute-Provence ont été mobilisés 525 fois, pour des opérations de destructions de nids, essentiellement dans des lieux privés. Pendant ce temps, ils ne sont pas disponibles pour assurer leur mission d'urgence. Le SDIS 04 a effectué plus de 14 700 interventions en 2018.

Les sapeurs-pompiers sont essentiellement des volontaires, c'est une pression insupportable sur leurs activités professionnelles et familiales que nous voulons diminuer de toutes les façons possibles

explique Pierre Pourcin, président du SDIS 04, à nos confrères du Dauphiné.
 
Opération de destruction de nid de guêpes sous un toit / © Celik ERKUL
Opération de destruction de nid de guêpes sous un toit / © Celik ERKUL

La destruction des nids d'hyménoptères coûte cher, 50 000 euros l'année dernière. Le conseil d'administration du SDIS 04 a décidé d'orienter les demandes à caractère privé vers des sociétés spécialisées du département. Le SDIS 04 interviendra désormais gratuitement, uniquement pour des opérations de destruction de nids sur des lieux publics ou sur la voie publique.

Cependant, en cas de nécessité, le SDIS pourra intervenir sur des domaines privés, mais l'opération sera facturée au propriétaire. Une facture qui s'élèvera à 130 euros pour une intervention normale et à 300 euros pour une intervention plus complexe.

Sur le même sujet

“La personne de confiance" : le dernier ouvrage du niçois Didier van Cauwelaert

Les + Lus

Les + Partagés