Malijai : la Weez, nouvelle petite voiture électrique, fabriquée en Haute-Provence

Résultat de dix ans de recherche, la Weez est un véhicule électrique, léger et innovant. Elle sera fabriquée en série, à Malijai (Alpes-de-Haute-Provence), dans les prochaines semaines. Face aux grands de l'automobile, l'objectif est de 300 véhicules cette année.

La Weez, voiture électrique fabriquée à Malijai (04).
La Weez, voiture électrique fabriquée à Malijai (04). © Véronique Bouvier / FTV.

Concevoir un véhicule électrique innovant et le produire dans les Alpes-de-Haute-Provence, voilà le défi relevé par la société Eon-Motors installée à Malijai. La Weez est une petite voiture électrique, innovante et solide.

Electrique et ludique

Ce quadricycle lourd est différent d’une voiture traditionnelle. Déjà par la vitesse : pas plus de 80 km/h sur route. Donc pas d'autoroute. C’est une voiture adaptée aux parcours urbains et aux petits trajets quotidiens. Avec 2 jours d’autonomie, la Weez se recharge sur une simple prise 220 V. Elle se veut plus ludique que les voitures existantes.

La Weez, voiture électrique : 2 jours d'autonomie.
La Weez, voiture électrique : 2 jours d'autonomie. © Eon Motors

Si la Weez a été imaginée et conçue en France, elle n'a pu voir le jour que grâce à des fonds étrangers.

Denis Mergin le président d’Eon Motors se réjouit d’avoir trouvé l'argent nécessaire au projet.

Eon Motors a du élargir ses recherches de fonds et on a trouvé un investisseur en Chine qui a cru en notre projet.

Denis MERGIN a intégré un Executive MBA pour Dirigeants d’Entreprises à la Toulouse Business School. A la faveur de rencontres et de voyages en Chine, il réunira plusieurs atouts pour que la Weez puisse enfin naître, à Malijai.

L'intérieur de la Weez.
L'intérieur de la Weez. © Eon Motors.

Objectif : 300 véhicules

Si aujourd’hui le principal actionnaire est chinois, l’assemblage final de la voiture est réalisé dans un atelier du parc d’activités de Malijai. Fabriquée en série, l’objectif est de sortir 300 véhicules fin 2021.

L'Ecoparc de Malijai abrite les installations d'Eon Motors France.
L'Ecoparc de Malijai abrite les installations d'Eon Motors France. © Eon Motors

Situé dans la vallée des Energies, au coeur des Alpes-de-Haute-Provence, l'Ecoparc de Malijai abrite les installations d'Eon Motors France. Le site est dédié à la production d'énergie photovoltaïque. Eon Motors y assemble ses véhicules. C’est aussi là que l’entreprise réalise quotidiennement de nombreux essais routiers.

C’est un véhicule utilitaire, homologué pour 2 places. Il n’y a pas de siège arrière mais une grande plage de chargement.

Pour Emmanuel Acis, le chef d’équipe, la voiture Weez existera aussi en version quatre places.

Le travail se poursuit dans les bureaux des ingénieurs de Eon Motors. Après la version utilitaire, ils peaufinent une seconde version.

L'intérieur de la Weez.
L'intérieur de la Weez. © Eon Motors.

Philosophie de la marque

Eon Motors se positionne en tant que constructeur à part entière dans le paysage automobile français. C’est certes un petit face aux grands de l’automobile. Mais c’est un petit innovant qui a décidé de développer de nombreux modèles de voitures et cela à partir d’une seule et unique plateforme technologique.

Un nouveau marché

La voiture Weez se positionne sur un marché novateur. C’est un véhicule plus léger dont l’électronique a été optimisée, les composants réduits et l’efficacité énergétique améliorée.

La voiture électrique Weez.
La voiture électrique Weez. © Eon Motors.

Emploi local

Ce projet ambitieux est une chance pour le pays Dignois, notamment en termes d’emploi.

Aujourd’hui on a 27 collaborateurs. Nos équipes de production montent en puissance. On recrute nos opérateurs et on les forme. C’est un métier d’assemblage.

Les ateliers d'Eon Motors à Malijai (04).
Les ateliers d'Eon Motors à Malijai (04). © Eon Motors.

Les voitures électriques ont actuellement le vent en poupe. Elles restent malheureusement plus chères que les voitures thermiques. Si la Weez n'apparaît pas encore dans le top des moins chères, elle semble pourtant bien placée. Il faut compter 14.000 euros hors taxe pour une Weez utilitaire et 18.000 euros pour une Weez quatre places.

La Weez sera bientôt sur les routes de la région et d’ailleurs !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie écologie environnement société santé provence