Un fabriquant de véhicules éléctriques s'installe à Peyruis

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Monteil avec Andréa Dubois

Le gouvernement récompense les belles initiatives: la société Eon, devrait recevoir une subvention de 300 000 euros attribuée par l'Etat, pour son projet. Spécialisée dans les voitures électriques, la société doit implanter une usine d'assemblage à Peyruis, dans les Alpes de Haute-Provence.

300 000 euros, c'est la prime qui devrait bientôt être versée à la société Eon pour son initiative. Une subvention attribuée par Cécile Duflot, ministre de l'Egalité des Territoires et du Logement, afin d'aider Eon a concrétiser son projet. La société, spécialisée dans les véhicules électriques, souhaite implanter une usine d'assemblage à Peyruis (Alpes de Haute-Provence), ce qui devrait permettre de créer près de 75 emplois dans le département, entre le 1er septembre 2013 et le 31 août 2016. 

Les collectivités croient en ce projet puisque, outre la généreuse subvention attribuée par l'Etat, la Région Provence-Alpes-Côte-d'Azur et le département des Alpes de Haute-Provence feront respectivement des dons de 3 000 et 1 500 euros par emploi créé. Des primes que l'entreprise ne touchera qu'une fois les premiers emplois créés au sein de l'usine de Peyruis. En attendant l'implantation définitive, prévue pour 2015, la société s'installera temporairement à Malijai (Alpes de Haute-Provence).

La société Eon mise sur son véhicule électrique nouvelle génération : la Weez. Une voiture sans permis dotée de quatre roues motrices et d'un espace pour un troisième passager. L'assemblage devrait débuter aux alentours de fin 2013 et le véhicule sera disponible pour moins de 10 000 euros.