Un an après les intempéries, la ville de Drap obtient l'état de catastrophe naturelle pour glissement de terrain

Pour les sinistrés réunis en un collectif, il a fallu un long bras de fer avec l'Etat et les compagnies d'assurance pour débloquer le dossier. Les indemnisations pourront donc avoir enfin lieu.
L'épisode méditerranéen du 24 novembre 2019 a provoqué un glissement terrain. De nombreuses maisons de la communes de Drap, dans les Alpes-Maritimes, sont concernées.
L'épisode méditerranéen du 24 novembre 2019 a provoqué un glissement terrain. De nombreuses maisons de la communes de Drap, dans les Alpes-Maritimes, sont concernées. © FREDERIC TISSEAUX / FTV
Dans la nuit au 23 au 24 novembre 2019, il y a un an jour pour jour, des pluies torrentielles s'abattent sur les Alpes-Maritimes et le Var. Inondations, coulées de boue, le littoral et le moyen pays ne sont pas épargnés. A Drap, cette nuit-là, l'eau ravine le sous-sols de plusieurs maisons. Résultat : des glissements de terrains, qui mettent en péril la stabilité des habitations.
 
Dans le Var, 82 communes obtiendront la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle. Dans les Alpes-Maritimes, il y en a 66, mais pas Drap. 

Un collectif car l'union fait la force

Dans l'arrêté de la préfecture, il est question d'inondations, de coulées de boue, mais pas de mouvements de terrain.  Donc pas d'état de catastrophe naturelle !
Les sinistrés ont du financer les travaux d'urgence de sécurisation de leur poche.
Les sinistrés ont du financer les travaux d'urgence de sécurisation de leur poche. © FREDERIC TISSEAUX / FTV


Les sinistrés de Drap sont alors confrontés au refus des assurances de prendre en charge les dégâts.

A Drap, il y a beaucoup de personnes âgées, c'est le travail de toute une vie ! Quand vous entendez un expert qui vous dit que vous n'aurez pas de prise en charge, que vous n'aurez pas de garanties, certains se sont littéralement écroulés. Certains ont fait un infarctus, d'autres des dépressions. Ca fait un an !

Patrick Suaut, président du collectif des sinistrés de Drap


Les habitants constituent un collectif,  sollicitent les élus locaux. Il aura fallu un an pour que l'état de catastrophe naturelle pour glissement de terrain soit signé. Ce 19 novembre, l'arrêté interministériel est publié au Journal Officiel.

Ca va changer beaucoup de choses. Ils vont être indemnisés par leur assurance, cela a été un long combat, parfois difficile, on est heureux pour les sinistrés. Quel soulagement !

Robert Nardelli, maire de Drap

 


Les sinistrés ont 10 jours à compter de la date de la publication de l'arrêté interministériel pour faire leur déclaration à leur assurance (s'ils ne l'ont pas déjà fait). Cette dernière dispose de 3 mois pour indemniser des dommages.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo