L’année 2016 vue par Fabio Chaput, 14 ans, journaliste en herbe azuréen

Fabio Chaput, invité du journal de France 3 Côte d'Azur / © France 3 Côte d'Azur
Fabio Chaput, invité du journal de France 3 Côte d'Azur / © France 3 Côte d'Azur

Fabio Chaput, futur présentateur du JT ? Qui sait… Elève de 3ème au collège de Biot, Fabio a séduit les équipes de France 3 Côte d’Azur. Suite à son stage à France 3, il est revenu la semaine suivante comme invité du journal, et nous partage aujourd'hui son regard sur l'actualité.

Par Hélène Leroyer

Suite à sa semaine de stage à la station, la rédaction de France 3 Côte d’Azur l’a fait revenir le 24 décembre dernier comme invité du journal télé pour commenter l’actualité, et même réaliser son propre sujet sur les jeux vidéo sous la houlette du journaliste Bernard Persia. Pour une première, il s’est débrouillé comme un chef !

La preuve en images :
Le JT de France 3 Côte d'Azur - 24 12 2016

Qui est-il ? Quel est le regard d’un jeune de 14 ans sur l’actualité ? L’équipe web a voulu en savoir plus :

FR3 : Peux-tu te présenter ? Ton âge, ton école, tes passions ?

Fabio : J'ai 14 ans, je vis à Biot. Je suis en 3ème au collège de l'Eganaude en section européenne et en section golf à Biot Sophia Antipolis. Je suis passionné de sport : football, tennis, hockey sur glace, volley et golf. Je suis licencié au club de tennis de Biot et supporter de l'AS Monaco en football et des Rapaces de Gap en hockey sur glace. J'aime aussi la musique, je pratique la guitare basse. La géographie est également une matière qui me plait, car j'ai fait beaucoup de voyages : Angleterre, Ecosse, Pays de Galles, Danemark, Italie et aussi beaucoup de régions françaises grâce à notre camping-car. Je suis investi dans la vie du village de Biot : j'ai fait du bénévolat pendent les inondations mais aussi un discours pour commémorer l'Armistice, le 11 novembre.

FR3 : Ce qui t’a marqué pendant ton stage ? Ce que tu as découvert ? Ce que tu as le plus aimé faire ?

Fabio : Au cours de mon stage, j'ai été impressionné par le nombre de métiers qui sont exercés au sein de France 3. C'est au cours de mon stage que j'ai pu découvrir tous ces métiers car France 3 m'a ouvert l'accès à toutes les étapes de fabrication d'un journal y compris la conférence de rédaction, du reporter sur le terrain jusqu'à ceux qui travaillent en régie pour la diffusion. Ce que j'ai préféré fut la partie reportage ainsi que la réalisation des interviews sur le terrain avec Bernard Persia. J’ai beaucoup aimé partir au contact des gens qui nous révèlent leurs opinions sur le sujet en question. C’est pourquoi, j'ai adoré faire le reportage sur les jeux vidéo.
Fabio Chaput, jounraliste en herbe azuréen / © France 3 Côte d'Azur
Fabio Chaput, jounraliste en herbe azuréen / © France 3 Côte d'Azur

FR3 : Les événements qui t’ont marqué en 2016 ? Positifs ou négatifs ?

Fabio : Au cours de cette année 2016, certains événements m'ont marqué :
- Les différents attentats, celui de Nice à quelques kilomètres de chez moi. J'aurais pu y être avec ma famille... Puis celui de Berlin dans un village de Noël. Et je crains que d'autres grandes villes soient encore touchées, car ils cherchent à terroriser un maximum de gens, pour empêcher les gens de vivre et de fêter les fêtes qu'ils aiment : Noël, la fête nationale... c'est de la barbarie. Je suis optimiste et j'ai confiance dans la France et l'Europe pour lutter contre le terrorisme, et pas qu'en France, dans le monde.
- Le Brexit m'inquiète car j'ai un peu peur que d'autres pays prennent exemple sur le Royaume-Uni. Cela pourrait recréer des barrières entre les pays, alors qu'on a besoin de s'entraider.
- L'avion Solar Pulse qui a fait le tour du monde avec seulement de l'énergie solaire.
- Les sportifs olympiques français qui battent leur record de médailles : 42 médailles !
- L'équipe de l'AS Monaco qui a la meilleure attaque d'Europe.
- La distance Terre-Lune accomplie en 2016, un record réalisé par les coureurs de la « NO FINISH LINE » à Monaco (j'y ai participé). C'est un événement qui consiste à verser 1€ à chaque kilomètre parcouru par les coureurs à une association caritative qui opère des enfants du tiers monde.
- Et enfin, l'événement qui m'a marqué dans mon village de Biot, ce sont les fêtes de commémoration des inondations en octobre dernier. Avec l'association « Biot S’honore » ce fut la fête de la solidarité entre les Biotois et des artistes venus bénévolement comme Nik Kershaw. Un pique-nique fut organisé avec les gens du village, de la Croix-rouge, les bénévoles sont revenus au centre culturel, là où on avait servi les repas aux sinistrés. J'y avais participé avec des amis de Biot.

FR3 : Tes vœux pour 2017 ?

Fabio : Je souhaite à tout le monde une bonne santé car on ne peut rien faire si notre santé est en mauvais état. Je souhaite que le monde retrouve sa sérénité, qu'on ne soit plus obligé de vivre dans un état d'urgence.

FR3 : Tes projets pour plus tard ?

Plus tard je veux devenir journaliste-rédacteur car je suis curieux et j'aime être au contact des gens. Le fait d’avoir fait mon stage de 3ème à France 3 Côte d’Azur m'encourage à continuer dans cette voie. J’ai vraiment envie de devenir journaliste de télévision.

Sur le même sujet

Les + Lus