VIDEO. Le corps d'une femme découvert dans un frigo : son compagnon, mis en examen pour "homicide sur conjoint" et détenu

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Le Hars .

Un homme de nationalité danoise, soupçonné d'avoir tué sa compagne et d'avoir enfermé son cadavre dans un réfrigérateur à Antibes, a été interpellé et présenté à la justice pour "homicide sur conjoint", a annoncé ce 20 septembre le parquet de Grasse.

Un homme de nationalité danoise est soupçonné d'avoir tué sa compagne Danoise et d'avoir enfermé son cadavre dans un réfrigérateur. Le suspect, âgé de 32 ans, déjà placé en garde à vue au début du mois pour des faits de "mauvais traitement à animal", avait demandé à deux de ses connaissances de transporter un réfrigérateur à la déchetterie.

Une voisine a assisté au chargement de ce "frigo", dans une fourgonnette.

J'ai vu un van blanc avec deux personnes... Il y avait une odeur et puis ensuite plus d'odeur... Le lendemain il n'y avait plus la police sur place...

Une voisine, interrogée ce 21 septembre.

Les deux hommes, ensuite mis hors de cause, s'étaient étonnés de la forte odeur provenant du frigo cadenassé. Leur ami, un riche Danois, leur avait répondu que l'odeur provenait du cadavre d'un chien qu'il avait tué.

Mais après avoir "brisé le cadenas", les deux hommes découvraient à l'intérieur certes le cadavre d'un chien mais aussi un "corps humain", a expliqué le parquet de Grasse dans un communiqué.

Que s’est-il passé dans cette maison située dans un lotissement tranquille sur les hauteurs de Mandelieu-la-Napoule  ? Les Explications d'une de nos équipes :

A ce stade, "la victime n'est pas formellement identifiée mais les éléments tirés de l'enquête et de l'examen du corps donnent à penser qu'il s'agit de la femme du gardé à vue", a précisé le parquet.

Des analyses complémentaires "sont actuellement en cours afin d'établir de manière
indiscutable cette identité", a ajouté le parquet. Une autopsie de la victime a été réalisée ce lundi 19 septembre, selon le médecin légiste la victime serait morte par arme à feu.

C'est le RAID qui a procédé son interpellation le 18 septembre à 06h05, heure de son placement en garde à vue pour meurtre.

Cadavre de chiot dans un congélateur

A son domicile, les enquêteurs ont découvert de nombreuses armes chargées, de produits stupéfiants et d'un cadavre de chiot dans un congélateur.

A l'issue de sa garde à vue, l'homme a été déféré ce mardi matin au parquet de Grasse.

Il a été hospitalisé en fin de matinée, et mis en examen par le magistrat instructeur des chefs :

  • homicide par conjoint,
  • détention d’armes et de munitions de catégorie B,
  • détention de produits stupéfiants
  • sévices graves ou actes de cruauté envers un animal domestique, apprivoisé ou captif ayant entraîné la mort.

 La décision du juge des libertés et de la détention concernant la détention provisoire est attendue dans la soirée et vous sera communiquée une fois rendue.

A ce stade, le ministère public n’entend pas communiquer d’autres éléments.

Au cours de ses auditions, l’intéressé ne donnait aucune explication quant aux circonstances des faits.
   

Avec AFP

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité