Antibes : quand un collectionneur de cartes postales ouvre son propre musée

Le musée de cartes postales d'Antibes / © D. Pardanaud-FTV
Le musée de cartes postales d'Antibes / © D. Pardanaud-FTV

C'est le rêve de tous les collectionneurs, ouvrir un musée avec ses propres collections. Un rêve que Christian Deflandre a réussi à réaliser. À Antibes, ce collectionneur de cartes postales a ouvert un musée avec ses collections.
 

Par Véronique Lupo

Des milliers de cartes postales, dont les premières imprimées avant 1900 jusqu'à 1914,  l'âge d'or de la carte postale.
Il faudra attendre 1889, pour voir apparaître les premières illustrations :

C'est la première fois en France où on peut voir une carte postale illustrée, elle a été tirée à des milliers d'exemplaires pour la construction de la tour Eiffel

nous raconte Christian Deflandre.

Entre 1900 et 1914, les cartes postales racontent les grandes étapes de la vie, la naissance, les filles dans les roses, les garçons dans les choux, les fiançailles, le mariage, la coiffe de la Ste Catherine pour les jeunes filles non mariées à 25 ans, ou encore le bonnet de saint Nicolas pour les garçons à 30 ans.

Parmi les évènements marquants, le décès du président de la république, Félix Faure. Nous sommes à Nice, au printemps 1899. C’est lors la première exposition internationale de cartes postales qu’un un faire-part est aussitôt réalisé. Une grande première.
Plus difficiles à trouver, les cartes sonores.  Les éditeurs déposaient un disque préenregistré en studio avec nouveauté du moment, opérette, chanson, dure 2m 30, on la mettait sur son phono.
Enfin les préférées du public à chaque visite commentée, ce sont les cartes animées, à tirette.
Futuristes, surréalistes, plus de 3000 cartes ont été chinées en 50 ans par ce passionné  et exposées à Antibes dans son petit musée.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview premier français

Les + Lus