Entre vélos légendaires et camions d’un autre âge : rencontre avec un collectionneur varois

André Bonifay possède une collection d'une trentaine de camions des années 1950 à 1970 / © D. Pardanaud-FTV
André Bonifay possède une collection d'une trentaine de camions des années 1950 à 1970 / © D. Pardanaud-FTV

C’est dans un entrepôt de la Garde qu’André Bonifay conserve tous ses trésors. De vieux poids-lourds et des vélos, enfourchés par des légendes de la petite reine.
 

Par Véronique Lupo

Dans le cœur de ce collectionneur, des camions et des souvenirs

C'est une collection qui réclame de la place. Dans cet entrepôt de la Garde, des camions repeints en rouge aux couleurs de l'enseigne, une entreprise familiale héritée de son père. Alors qu’il vient les regarder, et sentir vibrer les chevaux sous le capot, André Bonifay nous raconte :

Le Wilhem 1932, il n'y en a plus aujourd'hui. Dans les cabines, beaucoup de courants d’air. Donc, nous n’avions pas besoin de climatisation,

dit-il en souriant.
André Bonifay possède une collection d'une trentaine d'engins datant de 1950 à 1970. Ces camions, il les collectionne aussi en miniatures. Cela prend moins prend moins de place.

Des vélos de légende

Les vélos, c'est la deuxième passion d'André Bonifay. Il en a carrément fait un musée. Champion du Var en 1961, il a frôlé la même année la récompense suprême.
Il se souvient :

C’est  avec ce vélo que j'ai participé au championnat de France, à 4 kilomètres de l'arrivée, j'ai crevé.

Plus loin, une antiquité, un vélo de 1908 qui appartenait au grand-père de son épouse. La pièce maîtresse de sa collection c’est le vélo de l'italien Fausto Coppi, une légende des années 50. Avec ces vélos plein la tête,  à 73 ans, André Bonifay est loin d'avoir raccroché, il a encore des centaines de cycles à retaper, et à tester, histoire de ne pas perdre la forme.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Orage à Nice est, le 20 octobre 2019

Les + Lus