Avec un "Dr Jekyll et Mr Hyde" revisité, le théâtre Anthéa, à Antibes, relance la machine

C'est reparti pour le collectif azuréen La Machine, qui présente jusqu'au 3 juillet sa nouvelle création à Anthéa : "Docteur Jekyll et le mystère Hyde" est une adaptation du roman de Robert Louis Stevenson. Le spectacle a eu le temps de mûrir à l'ombre du Covid pour éclore dans toute sa puissance.

Guillaume Geoffroy incarne un Dr Jekyll/Mr Hyde puissant, déjanté et dérangeant dans la nouvelle création du collectif La Machine. Aux côtés notamment du comédien Claude Boué.
Guillaume Geoffroy incarne un Dr Jekyll/Mr Hyde puissant, déjanté et dérangeant dans la nouvelle création du collectif La Machine. Aux côtés notamment du comédien Claude Boué. © Frédéric Tisseaux (FTV)

VOIR L'EMISSION POINTCULT' :

 

Dr Jekyll, vous connaissez.

Ce médecin né en 1886 sous la plume de l'écrivain écossais Robert Louis Stevenson, met au point une potion capable de concentrer toutes les aspects négatifs et maléfiques d'une personne. Ce faisant, il donne naissance à Mr Hyde, son double le plus sombre, qui va échapper à son contrôle.

Cette nouvelle a inspiré une quantité phénoménale de cinéastes dès le début du XXème siècle.

 

Vous avez aimé et tremblé devant Dr Jekyll incarné par John Barrymore en 1920, par Spencer Tracy en 1941, Jerry Lewis en 1963, ou encore Michaël Caine en 1990 ?

Vous allez adorer et être épouvantés par Mister Hyde tel qu'il prend forme chaque soir sur la scène du théâtre Anthéa.

Au texte fantastique de Stevenson, devenu référence comme allégorie de la double personnalité et de la lutte entre le bien et le mal, s'ajoute l'univers si particulier du collectif La Machine. Avec Sherlock Holmes, sa précédente création, on avait déjà pu apprécier l'atmosphère londonnienne de la fin du XIXème siècle, recréée à merveille. On y replonge, emmenés par les notes magiques et étranges de la contrebasse de Merakhaazan qui signe la création musicale.

 

Félicien Chauveau, comédien, auteur et metteur en scène du collectif La Machine, a pris -et c'est inédit dans la longue histoire de Dr Jekyll et Mr Hyde- le parti de raconter, aussi, son processus de création par Robert Louis Stevenson et son épouse. Et de mettre en scène tous les mots, et les maux, que l'écriture de ce roman a succités pour son auteur en prise avec la maladie.

Robert Louis Stevenson était quelqu'un d'écrasé par le poids de la société. Il a essayé de transcrire sur le papier, d'isoler sa propre peur, de la même manière que Jekyll isole Hyde.

Félicien Chauveau, collectif La Machine

Se mêlent habilement, tout au long du spectacle, récit biographique et création fictionnelle. Avec d'un côté, un écrivain exacerbé sous les traits de Félicien Chauveau lui-même, de l'autre un Dr Jekyll/Mr Hyde à la dimension du comédien qui l'incarne : phénoménal.

Tour à tour dominé ou dominant, étriqué ou omnipotent, plaintif ou autoritaire, sensible ou grossier, Guillaume Geoffroy nous sert une gamme de caractères impressionnante, avec une énergie toujours détonante.

Si l'on prend au pied de la lettre les mots du Dr Jekyll voyant dans l'homme "une synthèse de nombreux individus, tous différents et indépendants les uns des autres", assuremment ils sont une multitude à la disposition de l'acteur Guillaume Geoffroy.

"Une fin de saison formidable"

Joué jusqu'au 3 juillet à Anthéa, où une jauge de 65% est désormais autorisée, Dr Jekyll et le mystère Hyde est l'un des spectacles prolongeant cette saison qui a subi de plein fouet la crise sanitaire.

Le théâtre restera ouvert au public jusqu'au 10 juillet, avec notamment, à venir, Un Prince, une création Anthéa avec le comédien Sami Bouajila.

On a voulu une fin de saison formidable pour que les gens puissent venir rire, s'amuser, avant d'attaquer la nouvelle saison avec la même force, le même enthousiasme que nous.

Daniel Benoin, directeur d'Anthéa

Avec le report de spectacles des deux précédentes saisons, et le travail de création qui s'est poursuivi entre les murs du théâtre lors des mois de fermeture, Anthéa a eu l'ambarras du choix pour la saison prochaine. Au final, pas moins de 66 spectacles, dont 15 créations produites ou co-produites par Anthéa sont au programme. Les abonnements seront ouverts à partir du 26 juin sur le site internet d'Anthéa.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
théâtre culture spectacle vivant idées de sorties sorties et loisirs