• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Début des épreuves du bac dans le calme dans les Alpes-Maritimes, malgré la menace de grève des surveillants

Devant le CIV de Valbonne, ce lundi 17 juin, les élèves affluent à quelques minutes du début des épreuves du Baccalauréat 2019. / © Jean-Paul Bierlein/France 3 Côte d'Azur
Devant le CIV de Valbonne, ce lundi 17 juin, les élèves affluent à quelques minutes du début des épreuves du Baccalauréat 2019. / © Jean-Paul Bierlein/France 3 Côte d'Azur

Les filières générales et professionnelles ont rejoint leurs centres d'examen ce matin. Une grève des professeurs surveillant les épreuves faisait craindre des soucis. Tout s'est finalement passé dans le calme pour les 22 292 candidats de l'académie de Nice.

Par Laurence Collet (avec Aline Métais)

Devant le Centre international de Valbonne, les élèves arrivent, les uns stressés les autres détendus (ou serait-ce un rôle de composition?). Cette scène ordinaire qui se rejoue tous les ans au mois de juin n'a pas été perturbée par la menace de grève des surveillants des épreuves.
Réactions à Valbonne, après l'épreuve de philosophie

Des professeurs ont tout de même manifesté à 9h devant le lycée du Parc Impérial, l'autre grand centre d'examen des Alpes-Maritimes. Un rassemblement a également eu lieu à 10h30 devant le lycée Masséna.
 
Entretien avec le recteur de l'académie de Nice
Richard Laganier répond aux questions d'Hélène Maman sur le Baccalauréat 2019 dans l'académie de Nice
 

Le rectorat a anticipé

Le rectorat avait sondé les professeurs sur leurs intentions de faire grève ou pas la semaine dernière. Un enseignant sur 3 ou 4 affirmait avoir l'intention de faire grève dans les Alpes-Maritimes dès le premier jour des épreuves.
Mais pour anticiper cette grève, des professeurs supplémentaires ont été prévus. Ces professeurs ne sont pas réquisitionnés, ils sont volontaires pour être surveillants. Par exemple au Parc Impérial, 70 personnes étaient prévues en plus.
Manifestation contre la réforme du Baccalauréat
En cette première journée d'épreuves du bac, une partie des professeurs a manifesté devant le lycée Masséna

Dès 7h30, les professeurs ont été pointés. Ceux qui étaient grévistes et donc absents ont pu être remplacés. Vendredi 14 juin, lors de sa visite à Cannes, le ministre de l'Education nationale avait assuré que l'examen se déroulerait "de façon normale". "Chaque élève, chaque famille, ne doit pas se préoccuper de ce sujet", a déclaré Jean-Michel Blanquer, estimant "de toute façon" qu'il "n' y aura pas beaucoup de grévistes".

Les enseignants grévistes protestent contre la réforme du bac.
Jean-Pierre Laugier, syndicat enseignants SNES FSU
Le représentant syndical explique la grogne des enseignants, au micro de France Bleu Azur, ce lundi 17 juin

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Thérèse Schermann-Descamps

Les + Lus