• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

L'Etat lance une expérimentation de navettes autonomes à Sophia Antipolis

Avec un nombre de passagers de 15 personnes maximal, les navettes Navya permettent d’envisager le transport de 90 voyageurs par heure pendant la phase de test. / © Michaël GOUNON
Avec un nombre de passagers de 15 personnes maximal, les navettes Navya permettent d’envisager le transport de 90 voyageurs par heure pendant la phase de test. / © Michaël GOUNON

 Sophia Antipolis fait partie des 16 nouvelles expérimentations de véhicules autonomes. La nouvelle a été annoncée par la ministre des Transports Elisabeth Borne ce mercredi 24 avril. L'Etat va consacrer 42 millions d'euros à ce programme.
 

Par Coralie Chaillan

Pendant 6 mois, deux navettes autonomes vont être mises en circulation à Sophia-Antipolis. Elles vont circuler de manière simultanée pour garantir une fréquence de 10 minutes. Cette phase de test va se dérouler sur une portion de 1 km aller et va permettre de desservir 5 stations. 
 
Le site d’expérimentation retenu est l’Avenue de Roumanille, dans le quartier Saint Philippe de la commune de Biot, au cœur de Sophia Antipolis. / © CASA
Le site d’expérimentation retenu est l’Avenue de Roumanille, dans le quartier Saint Philippe de la commune de Biot, au cœur de Sophia Antipolis. / © CASA

Si l’expérimentation est concluante, et que la réglementation évolue grâce à ces expérimentations, la CASA pourra alors pérenniser ce service de navette intégrée à son offre de transport public. 
 
80 expérimentations à petite échelle ont déjà étaient menées à travers le pays depuis 2015 et ont pour l'instant permis de parcourir plus de 200.000 kilomètres, selon ses services.

Ecoutez Sylvie Ponthus, directrice adjointe de la mobilité à communauté d'agglomération CASA :
 
Sylvie Ponthus (06)
Directrice adjointe à la mobilité pour la communauté d'agglomération CASA, elle explique l'expérimentation sur les véhicules autonomes au sein de Sophia-Antipolis.



Parmi ces expérimentations, l'une s'était déjà déroulée à Sophia Antipolis en 2016. A l'époque, il s'agissait de quatre minibus sans chauffeurs. Voici à quoi ressemblait alors le voyage en véhicule autonome. 
 





 

A lire aussi

Sur le même sujet

Marseille : la journée des blessés de guerre

Les + Lus