• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Gilets jaunes : filtrage coup de poing à l'hypermarché Carrefour d'Antibes

LE Rond Point du carrefour de Provence près des grands magasins, un lieu idéal de blocage pour créer la pénurie d'approvisionnement des magasins et grandes surfaces / © France 3 Côte d'azur
LE Rond Point du carrefour de Provence près des grands magasins, un lieu idéal de blocage pour créer la pénurie d'approvisionnement des magasins et grandes surfaces / © France 3 Côte d'azur

On entend toujours les klaxons des bouchons au Rond Point de Provence à Antibes. Les gilets jaunes n'ont pas désarmé malgré les propositions du premier ministre d'instaurer un moratoire de gel des taxes de 6 mois. L'économie locale pourrait pâtir à terme de la situation

Par Marc Brucker

Les klaxons et les bouchons  encore au rendez-vous ce matin au carrefour du Rond Point de Provence à Antibes qui s'est transformée au fil de la mobilisation des gilets jaunes en véritable place forte.
Une situation qui reste stable pour le moment , même si les crispations demeurent de mise.

Dimanche 2 Décembre vers 17h30 l'hypermarché situé tout près du Rond Point avait souhaité sécurisé sa clientèle dominicale en fermant ses portes avant l'heure normale de fermeture de 20H00.
 

Fortes baisses de chiffre d'affaires


Pour l'heure l'achalandage des  rayons de l'hypermarché  n'est pas trop perturbé, mais d'autres commerçants  proches du Rond Point se plaignent de fortes baisses de leur chiffre d'affaires  pouvant atteindre les 75 % dans certains cas.
 

En dépit des propositions d'Emmanuel Macron annoncées par le Ier Ministre hier, et notamment le  gel des taxes pour 6 mois  , la tension ne semble pas s'apaiser et les gilets jaunes restent l'arme au pied.
 

Objectif : créer la pénurie 


Ce matin  leurs actions de filtrage avaient clairement pour objectif essentiel de bloquer les approvisionnements en produits frais de la grande surface voisine et de tenter d'organiser par le blocage des accès de livraison des marchandises une pénurie alimentaire pour renforcer le mouvement des gilets jaunes.

Des dizaines de chauffeurs livreurs n'ont pu décharger leurs camions ce matin  , ce qui pourrait entraîner- si le blocage se poursuivait longtemps une diminution des produits visibles en rayon et une paralysie progressive de l'économie azuréenne alors que Noël , période de la plus forte activité commerciale , approche à grands pas.
Après plusieurs semaines d'occupation de ce rond point les gilets jaunes restent plus que jamais en mouvement.
Ils n'ont pas été apaisés par l'annonce gouvernementale du gel des taxes et demeurent mobilisés. 
Beaucoup d'entre eux se rendront sans doute dans la capitale pour participer à  la manifestation de samedi 15 décembre

A lire aussi

Sur le même sujet

French touche : sur la plage abandonnée de Brigitte Bardot

Les + Lus