Breil-sur-Roya : le maire sortant gère les affaires courantes en attendant l'installation de son successeur

À gauche, André Ipert, le maire sortant de Breil sur Roya. À droite, Sébastien Olharan, le futur maire de la commune. / © Benoît Loth FTV
À gauche, André Ipert, le maire sortant de Breil sur Roya. À droite, Sébastien Olharan, le futur maire de la commune. / © Benoît Loth FTV

La liste conduite par Sébastien Olharan a été élue au premier tour des dernères élections municipales avec 62,36% des voix, mais c'est le maire sortant, André Ipert, qui est encore aux affaires. Explications. 

Par Catherine Lioult

C'est une situation inédite. En France, sur un peu plus de 35 000 communes, plus de 31 000 ont pourvu leur conseil municipal dès le premier tour de scrutin des élections municipales.

C'est le cas dans un petit village de la vallée de la Roya, à Breil qui compte environ 2 000 habitants.
 

Le 15 mars dernier, à l'issue du premier tour, le maire sortant André Ipert a été sévèrement battu, 32.05 % contre 62,36% pour son adversaire, Sébastien Olharan.
 

Mais pour l'instant, c'est toujours André Ipert qui est aux affaires.
 
André Ipert, dans son bureau à la mairie. / © B.Loth
André Ipert, dans son bureau à la mairie. / © B.Loth

Car pour que Sébastien Olharan soit officiellement le maire de la commune, il faut un conseil municipal d'installation, en principe à partir du vendredi suivant l'élection. Il n'a pas eu lieu.

En France, tous les conseils municipaux qui devaient se tenir dans la semaine après le scrutin, soit en plein confinement, ont été annulés par le gouvernement.
 

Les administrés ne comprennent pas forcément.


À Breil sur Roya, les administrés découvrent ces subtilités du code électoral et les partisans du prochain maire s'impatientent. C'est aussi le cas du principal concerné. Pour Sébastien Olharan, 26 ans, nouveau en politique, la période est frustrante. 

C'est vrai qu'on aimerait agir immédiatement...  On est dans une période difficile où il y aurait énormément de choses à faire. Au maire sortant de juger le moment et la manière dont il souhaiterait nous associer.

De son côté, André Ripert s'étonne de ne pas avoir rencontré celui qui le remplacera après le confinement.

Il ne m'a jamais sollicité. La secrétaire générale est à sa disposition pour préparer le budget 2020. C'est lui qui devra le faire avec son équipe !


Un constat : à Breil sur Roya, en attendant la date du prochain conseil municipal, la vie politique semble en suspens et il n'y a pas pour l'heure, vraiment de lien entre le maire sortant et celui qui lui succèdera dans quelques semaines.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus