Cagnes-sur-Mer : le stationnement devient payant sur le front de mer

Publié le Mis à jour le
Écrit par Léa Bouquet
Horodateur installé sur le front de mer de Cagnes-sur-Mer.
Horodateur installé sur le front de mer de Cagnes-sur-Mer. © Denis Pardanaud / France 3 Côte d'Azur

Mauvaise nouvelle pour les vacanciers : sur le front de mer de Cagnes-sur-Mer, le stationnement devient payant. Mais toutes les communes du bord de mer n'ont pas le même fonctionnement. 

Les plages de la Côte d'Azur accueillent depuis quelques semaines les vacanciers en quête de soleil. Mais pour lézarder en bord de mer, il faut d'abord trouver une place de parking sur le front de mer, et si possible gratuite !

C'est désormais quasi impossible à Cagnes-sur-Mer. En bord de mer, des horodateurs ont été installés et le stationnement est devenu payant. "J'ai appris par hasard que c'était devenu payant, c'est triste", regrette une riveraine. 
 

Dans la zone orange, la première demi-heure est gratuite. Après, le tarif est de 3,20 euros les quatre heures. Mais au-delà, le stationnement passe à 15 euros ! Les vacanciers ont aussi la possibilité de souscrire à un pass journalier à 7 euros, valable jusqu'à 18 heures. 

Le maire de Cagnes-sur-Mer espère ainsi éviter les voitures ventouses et favoriser les commerces de proximité. 
  

Une zone bleue à Villeneuve-Loubet


A Villeneuve-Loubet, le fonctionnement est bien différent : 2500 places gratuites sont disponibles... en zone bleue. Les voitures doivent donc être équipées d'un disque et stationner pour une durée maximale de deux heures

En revanche, deux parkings de la commune deviendront payants cet été, dès que les horodateurs seront en état de marche. Les vacanciers devront s'acquitter d'un euro par heure de stationnement

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.