Bannière résultats municipales

Municipales à Cagnes-sur-Mer : Louis Nègre réélu avec 47,86% des voix, à noter les 69,4% d'abstention

A Cagnes-sur-Mer dans les Alpes-Maritimes, le maire sortant Louis Nègre, Les Républicains, est réélu avec 47,86% des voix. Josiane Piret (LDVD), elle récolte 34,48% des voix, le candidat Rassemblement National, Jean-Paul Pérez 17,65%.

© France Télévisions

Au second tour, le maire sortant, Louis Nègre l'emporte avec 47,47% des voix. A Cagnes-sur-Mer, l'autre gagnant c'est l'abstention avec 69,4%. Le taux de Participation inférieur de 12,75 points à celui du département des Alpes-Maritimes.

© France Télévisions

Un mandat de plus c’est toujours un moment très fort. C’est un grand succès si les Cagnois vous renouvellent leur confiance. Je ne suis pas un maire écolo mais depuis 2011 je travaille en faveur du développement durable. Cette année-là j’ai même obtenu la Marianne d’or du développement durable. Je suis papa et grand-papa, je suis donc conscient de mes responsabilités par rapport aux générations futures.

Louis Nègre, maire de Cagnes-sur-Mer

Voir cette publication sur Instagram

A Cagnes-sur-Mer dans les Alpes-Maritimes, le maire sortant Louis Nègre, Les Républicains, est réélu avec 47,86% des voix. Josiane Piret (LDVD), elle récolte 34,48% des voix, le candidat Rassemblement National, Jean-Paul Pérez 17,65%. Sa réaction. + d'infos : https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/alpes-maritimes/cagnes-sur-mer/municipales-cagnes-mer-louis-negre-reelu-4786-voix-noter-694-abstention-1797766.html #municipales

Une publication partagée par France 3 Côte d'Azur (@france3cotedazur) le


Retrouvez le détail des résultats du des municipales à Cagnes-sur-Mer.

Le 1er tour

© FTV
 
© FTV
La ville de Cagnes-sur-Mer est dirigée par le même maire depuis 25 ans. Louis Nègre se représente pour un nouveau mandat, contre six autres listes.

Cagnes-sur-Mer, les forces en présence

Les enjeux et les propositions des candidats  

A Cagnes-sur-Mer, tous veulent la place du maire sortant, à la tête de la ville depuis 25 ans. Louis Nègre, candidat Les Républicains, défend un projet phare : le tramway à Cagnes. « Les travaux de la ligne T4, entre Cagnes et Nice, commenceront en 2023 et le tram sera inauguré en 2026. La plateforme où passera le tram sera engazonnée, et 800 arbres seront plantés », détaille le maire sortant.

Autre gros dossier pour Louis Nègre : « un pôle d’échanges multimodal qui va permettre de créer une nouvelle gare contemporaine à la place de l’ancienne, d’avoir une gare routière, avec un lieu sécurisé pour les vélos. Là encore, on en profitera pour réhabiliter le quartier de la gare », explique-t-il.

Je suis contre la politique de bétonisation du maire sortant

Louis Nègre se dit confiant concernant les résultats des prochaines élections, malgré une dissidence dans son ancienne équipe. Josiane Piret a été sa première adjointe durant deux mandats, mais cette année elle se présente contre lui. « J’assume d’avoir été à ses côtés. Mais le dernier mandat, nous étions en désaccord tout le temps, ce n’était plus possible de discuter avec lui », estime Josiane Piret. « Je suis contre sa politique de bétonisation. Je veux aussi remettre à plat le projet de circulation, et régler le problème du stationnement de Cagnes », ajoute la candidate.

Je suis le seul capable d’assurer la sécurité à Cagnes-sur-Mer

Le stationnement est également un thème mis en avant par le candidat du Rassemblement national. Jean-Paul Perez propose de mettre en place un tarif de 1,50 € la demi-journée. Mais le thème le plus important pour lui, c’est la sécurité. « Je compte doubler en six ans le nombre de policiers municipaux. Je suis le seul capable d’assurer la sécurité à Cagnes-sur-Mer », estime le candidat d’extrême droite.

Nous voulons redynamiser les quartiers en créant des lieux de vie écologiques.

A l’opposé, Cédric Garoyan, le candidat traditionnel de la gauche à Cagnes. Il défend un programme avant tout écologique, mais également féministe et culturel. « Nous sommes la seule liste à avoir un vrai programme féministe. Nous proposons par exemple de geler 3 logements pour reloger les femmes victimes de violences ». D’autres projets animent la liste de la gauche rassemblée : « Nous voulons redynamiser les quartiers, redonner son âme à la ville, en créant des lieux de vie écologiques », détaille Cedric Garoyan.

A Cagnes-sur-mer, il y a trois autres listes déclarées : Michel Geraud : liste écologiste, Philippe Mojica, qui se revendique de La République en marche mais n'a pas été investi par le parti et Philippe Touzeau-Menoni, liste citoyenne sans étiquette.

Les élections européennes de 2019

Lors des dernières élections européennes, la liste du Rassemblement national avait obtenu 32,57 %, la liste de la République en marche et du Modem 21,19 %, l’Union de la droite et du centre 11,77 %, Europe écologie 10,91 %, la liste de Dupont Aignan 4,23 %, La France insoumise 3,52 %, le parti animaliste 2,81 %, les Européens 2,16 %, Urgence écologie 1, 85 %, Génération.s 1,50 %, Ensemble pour le Frexit 1,26 % ; et 1,23 % pour la liste Pour l’Europe des gens contre l’Europe de l’argent.  

L'élection présidentielle de 2017

Au premier tour de l’élection présidentielle de 2017, Marine Le Pen était arrivée en tête avec 29,83 % des suffrages, devant François Fillon (28,74 %), Emmanuel Macron (18,86 %) et Jean-Luc Mélenchon (12,31 %).

Les élections municipales de 2014 à Cagnes

En 2014, le maire sortant Louis Nègre (UMP) avait remporté les élections municipales au premier tour, avec 52,61 % des voix. Gérard Vanderbrock (FN) avait obtenu 24,34 %, Michel Santinelli (FG) 11,41 %, Jean-Antoine Burroni (DVD) 6,35 % et Michel Ghertman (UG) 5,26 %. Le taux d’abstention s’élevait à 44 %.

Population (2016)

49 902 habitants en 2016 (contre 22 110 habitants en 1968).

Naissance / Décès (2018)

508 naissances (domiciliées) contre 571 décès (domiciliés)

Revenus (2016)

Le revenu médian est de 21 892 euros par ménage en 2016 soit 1 824 euros par mois. Ce chiffre est supérieur au revenu médian national annuel (20 520 euros), soit 1 710 euros par mois.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections les républicains rassemblement national parti socialiste la république en marche société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter