Cannes 2021 : les influenceurs "tout aussi légitimes que les acteurs" sur les marches du Festival

Publié le Mis à jour le

Les influenceurs font partie intégrante de la 74e édition du Festival de Cannes. Invités par des marques ou des plateformes, ils défilent sur le tapis rouge aux côtés des acteurs, même si certains remettent en question leur légitimité.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Sur le tapis rouge, lors de la montée des marches avant la projection de Tout s’est bien passé de François Ozon, les photographes hèlent Lena Mahfouf. Elle n'est pourtant pas actrice, elle n'a pas joué dans le long-métrage. Mais c'est une star sur les réseaux sociaux, ce qu'on appelle une "influenceuse". Elle comptabilise près de sept millions d'abonnés sur Instagram, Tiktok et Twitter sous le pseudo de Lena Situations

Les influenceurs sont nombreux à participer à la 74e édition du Festival de Cannes, invités par les organisateurs ou par des marques pour faire leur promotion. Au programme : tournée des rooftops, apéros dans des villas, virées sur des yachts, dîners avec des chefs et soirées jusqu'au bout de la nuit... Une véritable vie de star. 

Et encore, "cette année, le festival est un peu spécial pour les influenceurs", note Antoine, alias MonsieurLifestyle sur les réseaux sociaux. En cause : la Covid-19 : "Beaucoup de partenaires et de marques ne sont pas venus". Ce Cannois de 29 ans fait partie de "Cannes connections", un programme lancé par Cannes pour faire la promotion de la ville sur les réseaux sociaux. Cette année, 10 influenceurs de Tiktok ont été choisis pour couvrir les grands événements de la ville, comme le Festival de Cannes.

"La ville veut se diversifier sur les réseaux pour montrer l’ampleur de la ville sur le côté digital. Il y a beaucoup de choses à faire sur le lifestyle, le paysage, la ville…", ajoute Antoine. C'est aussi la première ville de France à avoir lancé un programme de la sorte sur les réseaux sociaux. 

@monsieurlifestyle

Cheers 🥂 Rdv a 23h30 sur insta, j’ai une petite surprise pour vous ! Indice ##chopard ##Mika

♬ Super Mario Smash Remix shaeotmusic - THFC.SZN

Fukay, fukay1070 sur les réseaux sociaux, a lui été invité au Festival de Cannes, par Instagram et Brut X. Ce créateur de contenu de 24 ans fait partie de l'Equipe Smile, un mouvement créatif qui réunit certains des plus gros influenceurs de France. Les autres membres du groupe sont eux aussi présents sur l'événement. Ils logent tous dans une villa cannoise, dont le prix (15 000 € la semaine, selon Fukay), "pourra être vite rentabilisé avec des partenariats faits sur place".

Les influenceurs, plus efficaces que les acteurs pour la promotion

Entre la ville, le festival et les plateformes, tous misent sur la présence des influenceurs sur la Croisette. Quitte à interroger : "Beaucoup remettent en cause la présence des influenceurs au Festival de Cannes. On peut se dire qu'ils n'ont rien à faire sur la montée des marches !", concède Antoine. Pourtant, "ils sont tout à fait légitimes"

Fukay confirme : "Je trouve que les influenceurs ont toute leur place sur le Festival. Ils sont autant influents que les acteurs, voire même plus." Le créateur de contenu comptabilise au total plus de 1,6 millions d'abonnés sur Instagram, Tiktok, Youtube et Twitter. Une aubaine pour les marques et les événements : "Le bouche-à-oreille, la télé, c'est fini. A l'heure actuelle, ce sont les réseaux sociaux qui font le plus de visibilité. Inviter un influenceur, c’est la meilleure des manières pour promouvoir et pour accélérer les choses"

Sur Tiktok, Antoine comptabilise près de 1,8 millions de vues sur les vidéos du festival qu'il a posté. "Je prends toujours énormément d'abonnés durant la période du festival", note-t-il. "Il y a un réel engouement. Les gens ont envie de savoir ce qu'il se passe, et ils en redemandent !"

"On ne peut pas vivre le festival à travers les stars traditionnelles", ajoute le Cannois. "Elles ont un jardin secret. Alors que les influenceurs parlent de tout, montrent les coulisses, leurs préparations... On peut avoir une vision globale de ce qu’est le Festival de Cannes, et en direct !".

"Bien sûr, les acteurs ont toujours leur place. Ils pèsent dans le game", lance Fukay. Et Antoine d'ajouter : "Je pense que c'est un combat entre une ancienne génération et une nouvelle, plus digitalisée, qui amène un coup de fraîcheur. Chacun a son milieu et sa cible : les acteurs, c’est le cinéma, les influenceurs, c’est la notoriété digitale"

Lorsqu'elles les convient, les marques et les plateformes n'ont même pas besoin de donner un cahier des charges aux influenceurs. "Elles nous invitent à des événements car elles savent bien qu'on va faire des posts et des stories de nous-mêmes, et parler d'elles à la communauté", commente Antoine. Pour Fukay, spécialisé dans les caméras cachés, pas de programme non plus : "Je fais au feeling, je suis en roue libre". Il continue, goguenard : "Lifestyle freestyle". Un deal implicite, mais diablement efficace. 

"Les jeunes, c'est l'avenir"

D'autant plus que les créateurs de contenus sont suivis par une communauté parfois beaucoup plus engagée que les acteurs. "Un acteur joue des rôles, les gens ne connaissent ni sa vie privée ni son caractère ou ses sentiments", continue Fukay. "Alors qu'un influenceur s'affiche, montre tout sur les réseaux. Les gens s'attachent beaucoup plus vite à un influenceur qu’à un acteur qui sort un film tous les 3 ans. Les gens nous font confiance".

@fukay1070

On dirait moi 😂 ##Sosi Suivez moi sur mon Instagram : Fukay1070 🔥

♬ son original - fukay1070

Il ajoute :"Lorsqu'on croise des gens de notre communauté dans la rue, on prend des photos, on fait des lives... On pourrait croire qu'on traîne ensemble alors que l'on vient de se rencontrer !"

Alors que les plateformes sont majoritairement utilisées par un public jeune (selon une enquête du New York Times*, le tiers des utilisateurs de Tiktok serait âgé de 14 ans ou moins aux Etats-Unis), miser sur les influenceurs et leur communauté "est un pari sur le long terme pour les marques,", explique Antoine. "Peut-être que dans cinq, dix ans, les abonnés deviendront leurs clients, alors ils vont les amener à aimer leurs marques au travers des influenceurs""Les jeunes, c'est l'avenir", conclut Fukay. 

*Lien abonné en anglais