Festival de Cannes : la folle journée d'Aya Nakamura comme égérie d'une marque de crèmes glacées

Publié le Mis à jour le
Écrit par Philémon Stines & ALH

La chanteuse Aya Nakamura est au Festival de Cannes en tant que nouvelle ambassadrice de la marque de crèmes glacées.

C'est une tradition pour Magnum de faire du Festival de Cannes une vitrine de ses campagnes promotionnelles.

Les mois de mai se succédant, la marque de crèmes glacées a assis sa réputation sur la Croisette au point que la portion de plage qu'elle privatise, à deux pas de l'hôtel Carlton, est devenue au fil des années un des espaces les plus tendances, reconnu pour ses soirées ou se cotoient célébrités et personnalités des mondes de la mode et des réseaux sociaux.
 
2019 ne déroge pas à la règle et c'est devant une meute de journalistes fébriles que Magnum a présenté ce jeudi 16 mai sa nouvelle campagne Never Stop Playing ( ne jamais arrêter de jouer ) en compagnie des égéries qui la représenteront, parmi lesquelles la chanteuse de R&B et de Pop urbaine Aya Nakamura. 

Celle que les singles Djadja ou Copines ont rendu mondialement célèbre au point d'en faire l'artiste française la plus écoutée en streaming de la planète s'est prêtée avec entrain au jeu du questions/réponses avec les journalistes.

On a ainsi appris qu'il était important pour elle de "rester soi-même en toute circonstance" et de

"ne pas prêter attention à ceux qui voudraient vous dire quoi faire ou comment vous comporter."


A ses côtés, les autres ambassadeurs choisis par la marque parmi lesquels le chef cuisinier multi étoilé Dabiz Munoz ou la chanteuse et actrice britannico-albanaise Rita Ora.

La célèbre entrepreneuse et architecte d'intérieur américaine Iris Apfel aurait également du être présente mais rattrapée par ses 97 printemps elle n'a pas pu effectuer le déplacement sur la Côte d'Azur.

La plage a ensuite été le théâtre d'une soirée privée au cours de laquelle influenceurs aux looks déjantés et célébrités en tenues élégantes ont assuré le spectacle avant le retour sur l'estrade d'Aya Nakamura qui a interprété ses plus gros succès devant un public survolté.