• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Primé au festival de Cannes, le réalisateur burkinabè Idrissa Ouédraogo est décédé

 Idrissa Ouedraogo en 2008 à Paris / © BERTRAND GUAY / AFP
Idrissa Ouedraogo en 2008 à Paris / © BERTRAND GUAY / AFP

Il était l'une des figure du cinéma africain. Le réalisateur producteur Idrissa Ouédraogo est décédé ce dimanche à Ouagadougou. Il avait 64 ans. Il avait obtenu le Grand Prix du Jury à Cannes pour "Tilaï" en 1990.

Par Catherine Lioult

Le monde du cinéma est en deuil. Idrissa Ouédraogo est décédé ce dimanche matin dans une clinique de Ougadougou, au Burkina Faso.

Le 10 mai 1997 lors du 50è festival de Cannes. Idrissa Ouedraogo ( 2è à gauche) et les comédiens (de gauche à droite) Netsayi Chigwendere, Nthati Moshesh, David Mohloki et Vusi Kunene présentent le film "Kini & Adams" en compétition. / © ANDRE DURAND / AFP
Le 10 mai 1997 lors du 50è festival de Cannes. Idrissa Ouedraogo ( 2è à gauche) et les comédiens (de gauche à droite) Netsayi Chigwendere, Nthati Moshesh, David Mohloki et Vusi Kunene présentent le film "Kini & Adams" en compétition. / © ANDRE DURAND / AFP



Figure de proue du festival burkinabè, Idrissa Ouédraogo était l'auteur d'une quarantaine de films.  "Tilaï" , transposition d'une tragédie grecque dans l'Afrique contemporaine, avait obtenu le grand prix du Jury à Cannes en 1990.

U

 IIdrissa Ouédraogo s'est aussi essayé au théâtre. En 1991, il avait mis en scène "La Tragédie du roi Christophe" d'Aimé Césaire à la Comédie-Française à Paris.

 

Sur le même sujet

Cannes sur culturebox

toute l'actu cinéma

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus