Cet article date de plus de 3 ans

Le transfert de la plateforme de déchets verts de Mandelieu inquiète les riverains de la vallée de la Siagne

L'Etat veut déplacer le centre de traitement des déchets verts de Mandelieu dans la vallée de la Siagne, ce qui n'est pas du goût de la fédération des Syndicats d'exploitants agricoles des Alpes-Maritimes et des habitants du secteur.
A Mandelieu, les habitants de la vallée de la Siagne sont inquiets. L'actuelle plateforme de traitement des déchets verts, située quartier des Gaveliers, doit être transférée dans la vallée de la Siagne dans le secteur de la Levade.
Ce centre de 4.2 hectares, géré par Algora Environnement serait situé à moins de 150 mètres des habitations. Agriculteurs et riverains redoutent des nuisances olfactives. Ils s'opposent donc à ce transfert voulu par l'Etat.


La sécurité en question


Dans un communiqué, les professionnels rappellent que la basse vallée de la Siagne constitue une pépite agricole, l'une des rares du département. Elle permet de produire des fruits et légumes localement. Les opposants au projet pointent du doigt les risques phytosanitaires, avec des risques de parasites et de champignons liés au centre de traitement des déchets verts. Ils rappellent aussi que cette zone sert de bassin de rétention des inondations et ils estiment que l’imperméabilisation de nouvelles surfaces constitue un danger pour l'écoulement des eaux pluviales.
 

Un appel au autorités


La FDSEA en appelle au préfet, mais aussi aux maires de Cannes et Mandelieu. Ils leur demandent conserver une cohérence en matière de destination du foncier.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société agriculture économie