Une partie du palais des festivals de Cannes évacuée suite à la présence d'un colis suspect

Les forces de sécurité ont évacué ce jeudi une partie du palais des festivals à Cannes, dans les Alpes-Maritimes, suite à la découverte d'un colis suspect. L'alerte a été levée.
Des véhicules de police et de pompiers aux abords du palais.
Des véhicules de police et de pompiers aux abords du palais. © Jérémy Crunchant

Un périmètre de sécurité a été mis en place par les forces de police aux abords du palais des festivals. Les techniciens ont été évacués ainsi que les personnes présentes dans une partie de l'aile du palais proche du port et des bateaux. La salle Debussy a également été évacuée.

Juste après 15 heures, les démineurs ont procédé à la destruction du colis suspect ce qui a provoqué une faible explosion entendue aux alentours.

La foule aux abords du palais des festivals lors de l'alerte.
La foule aux abords du palais des festivals lors de l'alerte. © Sébastien Lemaire / France Télévisions

Les restaurants à proximité auraient du être évacués si l'alerte s'était prolongée selon une source présente lors de l'évacuation du palais.

Le périmètre de sécurité mis en place lors de l'alerte.
Le périmètre de sécurité mis en place lors de l'alerte. © Nicolas Debru / France Télévisions

Un photo call (séance photos en présence des équipes des films) prévu en début d'après-midi a été annulé et la conférence de presse du film Memoria, prévue dans la foulée, a été reportée jusqu'à ce que l'alerte soit levée. 

La retransmission en direct du Festival sur la télévision officielle de l'événement a également été interrompue.

Un chien démineur aux abords de la salle Debussy, lors de l'alerte à la bombe.
Un chien démineur aux abords de la salle Debussy, lors de l'alerte à la bombe. © Jeremy Crunchant

Une réunion de crise a eu lieu à l'intérieur du palais tandis que le périmètre de sécurité était élargi. Les organisateurs ont même réfléchi à dévier le parcours du jury. La montée des marches du film en compétition Memoria n'a pas été annulée et a pu se dérouler normalement.

Malgré les consignes des forces de sécurité, une foule importante est restée aux abords du bâtiment lors de l'alerte. Jointe par téléphone, la police nationale des Alpes-Maritimes a confirmé la présence d'un colis suspect, sa destruction et la levée de l'alerte.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival de cannes cinéma culture police société sécurité