FACT CHECKING - Eric Ciotti et le nombre d'écoles coraniques qui serait en augmentation en France

Eric Ciotti, député Les Républicains des Alpes-maritimes. / © France 3
Eric Ciotti, député Les Républicains des Alpes-maritimes. / © France 3

Selon Eric Ciotti, le nombre d'écoles musulmanes en France serait en augmentation en France. Note confrère de FranceInfo, Antoine Krempf nous dévoile le vrais du faux.

Par Anne Le Hars

Interviewé au micro de FranceInfo, le député Républicains des Alpes-maritimes a affirmé que ce mercredi 4 juillet que le nombre d'écoles musulmanes en France était en augmentation, en ces mots : "il y a , je n'ai pas de chiffres précis, mais c'est c'est un phénomène qui s'accroît".

Ecoutez Eric Ciotti invité de FranceInfo ce mercredi 4 juillet, c'est au micro de  "8h30 Toussaint Aphatie" qu'il a déclaré que les écoles privés "tournées vers le culte musulman et hors contrat avec l'Etat" sont de plus en plus nombreuses à ouvrir : 
 
Selon FranceInfo, cette affirmation est plutôt vraie, selon Antoine Krempf  "globalement le nombre d'écoles privées hors contrat avec l'Etat sont en augmentation ces dernières années."

A la rentrée 2017, on comptait en France 1.300 établissements hors contrat avec en leur sein 73.000 élèves. Sur les 7 dernières années, 500 établissements ont vu le jour, essentiellement dans le premier degré.

Le hors-contrat aujourd'hui c'est moins de 1% des élèves scolarisés en France.

 
Selon un rapport du Sénat de février dernier, le nombre d'écoles musulmanes augmentent au même rythme que celles des autres religions. Plus de la moitié des écoles hors-contrat ne seraient pas affiliées à une religion.
Ce sont les écoles catholiques qui sont les plus nombreuses en France, devant les musulmanes, les juives et protestantes pour celles qui transmettent un enseignement religieux.

Il existe depuis un mois, un contrôle chaque année dans les établissements. + d'infos sur le statut de ces écoles.

Mais l’école libre l’est-elle vraiment ? Quels sont ses liens avec l’État ? La Croix fait le point sur les statuts de ces établissements.
Depuis la loi Debré de 1959, tous les établissements privés sont ainsi soumis à un régime d’inspection administrative et pédagogique.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Un témoin raconte l'intervention à Saint-Raphaël

Les + Lus