Poursuivi en diffamation par Eric Ciotti, Cédric Herrou est relaxé par le tribunal de Grasse

Le tribunal judiciaire de Grasse a relaxé ce 8 juillet le militant de la vallée de la Roya, qui devait répondre d'injure publique et diffamation envers Eric Ciotti. L'appel du député à renvoyer en Libye les bateaux de secours aux migrants avait été vertement critiqué par Cédric Herrou.
Cédric Herrou le 16 juin 2020.
Cédric Herrou le 16 juin 2020. © Loïc Blache FTV

La décision a été rendue en début d'après-midi. Cédric Herrou n'a pas tardé a y réagir via le media par lequel toute l'affaire a commencé, Twitter :

 

Le représentant d'Eric Ciotti, Me Gérard Baudoux, a immédiatement fait part de son intention de faire appel de cette relaxe.

Lors de l'audience le 16 juin dernier devant le tribunal de Grasse, l'agriculteur de la vallée de la Roya devait répondre de diffamation et d'injures publiques envers une personne chargée d'un mandat public par paroles, écrits, images ou moyens de communication par voie électronique.

Cédric Herrou accompagné de ses parents, avant l'audience.
Cédric Herrou accompagné de ses parents, avant l'audience. © L.BLACHE / FTV

Eric Ciotti, député de la première circonscription de Nice, l'avait assigné suite à la publication de deux tweets. L'élu, absent à l'audiance, était représenté par son avocat, maître Gérard Baudoux.

Cédric Herrou et maître Baudoux, avocat d'Eric Ciotti, avant l'audience.
Cédric Herrou et maître Baudoux, avocat d'Eric Ciotti, avant l'audience. © L.BLACHE / FTV

En juin 2018, après la fermeture des ports italiens par le gouvernement populiste et son ministre de l'Intérieur Matteo Salvini, l'Aquarius, un navire humanitaire avec 630 migrants à bord,  est au centre d'une intense crise diplomatique en Europe, avant d'accoster en Espagne.
Sur CNews, Eric Ciotti exprime sa compréhension pour la position italienne et plaide pour la fermeté pour faire diminuer les flux migratoires, jugeant que l'Aquarius devait retourner vers les côtes libyennes, mais pas débarquer en Europe.
 


Les commentaires de Cédric Herrou seront écrits et publiés sur son compte Twitter. Il est question de "gros porc" et de "chambres à gaz". L'un de ces deux tweets sera supprimé, pas l'autre.

A l'audience, Cédric Herrou ne conteste pas ses propos. Il précise qu'il était énervé mais qu'il n'a pas voulu insulter Eric Ciotti, pas plus que sa qualité de député.

Eric Ciotti insulte pour moi les personnes qui passent par chez moi... J'ai voulu faire un jeu de mots entre port et porc !

Cédric Herrou

Les limites de la liberté d'expression pour Eric Ciotti

 Monsieur Herrou n'a pas le monopole du cœur. Eric Ciotti est extrêmement attaché à la liberté d'expression mais cette liberté trouve ses limites dans la loi : l'injure et la diffamation

Gérard Baudoux, avocat d'Eric Ciotti


L'agriculteur pro-migrants de la vallée de la Roya encourait une amende pouvant aller jusqu'à 12 000 ou 45 000 euros selon la qualification du délit retenu. De son côté, Eric Ciotti demandait 20.000€ de dommages-intérêts et 5.000 euros de frais de justice.

Lors de l'audience, la procureure avait requis une condamnation mais sans se prononcer sur la peine, s'en remettant à la sagesse du tribunal. Mais elle a précisé :

Au nom de la liberté d'expression, on ne peut pas tout dire. A l'époque, tous les jours dans la presse, il y avait des articles sur le sujet. Et quand ce n'était pas Eric Ciotti qui s'exprimait, c'était Cédric Herrou. Quand Cédric Herrou a écrit ces propos, il savait donc très bien à qui il s'adressait et la portée de ces paroles...

Le tribunal a finalement décidé de le relaxer.

L'année dernière, devant le tribunal de Nice cette fois, c'est Eric Ciotti qui était relaxé, poursuivi pour diffamation par Cédric Herrou. Lors d'une émission sur France Inter le 29 avril 2018, le député avait traité l'agriculteur de la Roya de "passeur".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration justice shoah politique polémique