Grasse : un homme massacre le chien de sa compagne à coup de marteau

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Le Hars
Un chien de type Yorkshire en promenade.
Un chien de type Yorkshire en promenade. © PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/MAXPPP

Les faits se sont déroulés la dernière semaine de juin à Grasse, dans les Alpes-Maritimes. En colère après le yorkshire de sa compagne qui avait uriné dans son appartement, un homme a tué l'animal à coups de marteau. Il sera convoqué en septembre devant le tribunal.

Un Grassois a été interpellé jeudi dernier et placé en garde à vue pour des sévices graves et des actes de cruauté envers un animal, rapportent nos confrères de Nice-Matin.

Excédé par le fait que Cacahuète, un yorkshire de 9 ans, ait fait pipi dans son appartement de Grasse (Alpes-Maritimes), l'homme aurait tué l'animal à coups de marteau.

Le petit chien avait été trouvé dans la rue et recueilli deux ans plus tôt par sa compagne.
 

Une association porte plainte


L'Association ASA 06 - Aide aux animaux a porté plaine. Selon Cécilia Fruleux, la responsable : "le monsieur qui l'a tué passe en septembre devant le tribunal et nous demandons une peine de prison".

Lorsqu'elle s'en est aperçue, la maîtresse du petit chien a contacté la police. Le suspect a été appréhendé et placé en garde à vue. Il est accusé de sévices graves et d'actes de cruauté envers un animal.
 

Une pétition en ligne


"Justice pour cacahuète", cette pétition en ligne a recueilli près de 67 000 signatures. Adressée à madame la procureur de Grasse, elle réclame l'application du code pénal : "l'article 521-1 du code pénal doit être appliqué sans équivoque 2 ans de prison ferme et l'interdiction de détenir des animaux de compagnie".
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.