Saint-Vallier-de-Thiey : un jeune du village devient une star mondiale de LEGO

Jonathan Brunn, en compagnie de fans de LEGO, en Chine, lors d'une de ses séances de dédicaces. / © Jonathan Brunn
Jonathan Brunn, en compagnie de fans de LEGO, en Chine, lors d'une de ses séances de dédicaces. / © Jonathan Brunn

Gamin, il était fou de dinosaures... et de LEGO. Adulte, Jonathan Brunn est devenu un des rares "fans designers" de la marque. C'est lui qui a imaginé le dernier set mis en vente : en toute logique, des squelettes de dinosaures... en 910 pièces.

Par Jacqueline Pozzi

La Chine ? C'était de la folie !

Jonathan Brunn n'en revient toujours pas. Il y a quelques jours à peine, il sillonnait l'empire du milieu, de mégalopole en mégalopole, accueilli comme une vedette. Devant les boutiques LEGO, des fans capables d'attendre deux, trois heures pour que le designer star apose sa signature sur leur boîte de LEGO, et pose pour un selfie.
 
Jonathan Brunn avec ses fans de LEGO en Chine / © Jonathan Brunn
Jonathan Brunn avec ses fans de LEGO en Chine / © Jonathan Brunn

J'ai dû signer plus de 2500 boîtes, sans compter les accessoires, les posters. Il y avait la queue dans tous les magasins. L'installation de la marque LEGO en Chine est très récente. En deux ou trois ans elle a installé plus de 80 magasins. LEGO est très à la mode, c'est de la folie pure ! 

Folie pure autour du dernier "set" mis en vente par la marque le 1er novembre dernier : trois squelettes de dinosaures, accompagnés de deux paléonthologues, tous nés dans l'esprit et l'ordinateur de Jonathan Brunn.

Un enfant obsédé par les dinosaures

Livres, maquettes, musées, lorsqu'il était enfant tout l'intéressait sur le sujet. Jusqu'à pousser ses parents à un détour de plusieurs heures de voiture sur les routes du Canada pour aller visiter la collection du Musée royal d'Alberta. Il n'avait pas 10 ans, et sa passion était déjà dévorante.
 

Jonathan Brunn, enfant, pose devant les dinosaures du Musée royal d'Alberta au Canada. / © Jonathan Brunn
Jonathan Brunn, enfant, pose devant les dinosaures du Musée royal d'Alberta au Canada. / © Jonathan Brunn

De retour chez moi à Saint-Vallier, je m'amusais à recréer en LEGO les squelettes que j'avais vus dans les musées. Je suis de la génération Jurassic Park, mais à cette époque LEGO n'avait pas encore sorti son set inspiré du film.

Un fan, devenu "fan designer"

Adulte, c'est un de ses amis, lui-même AFOL (Adult Fond Of Lego) qui a fait renaître en lui cette passion. En suggérant au jeune homme devenu infographiste de s'essayer au design de dinosaures, via LEGO IDEAS. Cette plate-forme web permet à tous les fans de proposer une idée de set. Beaucoup d'idées, mais peu d'élus ! 

A la grande surprise de Jonathan, ses dinosaures franchissent une à une toutes les étapes du succès : ils ont d'abord obtenu les 10 000 votes nécessaires de la part de la communauté LEGO. Puis, ont été choisis parmi les projets finalistes par l'équipe marketing de LEGO. Enfin, ils ont été transformés (un peu ! ) par les designers professionnels de la marque, avant d'être commercialisés. Jonathan Brunn était alors devenu officiellement un "fan designer" LEGO. Ils sont trois ou quatre chaque année dans le monde.
 

Aujourd'hui son Turannosaurus rex, son Tricératops et son Ptéranodon (le reptile volant), reproduits à l'échelle 1/32ème, sont en vente dans le monde entier. Jonathan Brunn touche 1% du prix de vente de chaque boîte. "C'est surtout une fierté !"

Et le jeune homme y a pris goût. Aujourd'hui installé comme infographiste à Perpignan, il travaille sur son prochain projet LEGO : la reproduction du Nautilus, qu'il verrait bien sortir à l'occasion du 150ème anniversaire du livre "20000 lieues sous les mers". 
 

Ses fans peuvent déjà lui apporter son soutien sur le site LEGO IDEAS !

En attendant, avant Noël, Jonathan Brunn poursuit la promotion de ses dinosaures, en France. Le 9 décembre prochain à partir de 17 heures, il sera en dédicace au LEGO Store de Marseille. Attention à la file d'attente...
 

Sur le même sujet

Les + Lus