EN IMAGES. Une roseraie dévastée par la grêle le jour de Noël à Antibes

Une pluie de grêle et de neige, s'est abattue sur la côte d'Azur, le jour de Noël. Pour Frédéric, horticulteur à Antibes, ces intempéries ont été un véritable cauchemar. Ses serres se sont effondrées, il a perdu 50% de son exploitation de roses.  

Les serres de Frédéric Nicolet se sont effondrées sous le poids de la grêle le 25 décembre
Les serres de Frédéric Nicolet se sont effondrées sous le poids de la grêle le 25 décembre © Emmanuelle Arnau FTV

En quelques minutes, Frédéric Nicolet a vu sa production de roses ravagée. Les serres qui les abritaient se sont effondrées sous le poids de la grêle. 2000 mètres carrés d'exploitation détruite, soit près de la moitié de sa production. 

Une dizaine de membres de Force 06 (Force Opérationnelle Risques Catastrophes Environnement des Alpes-Maritimes) ont commencé à déblayer les gravats. 

Il faudra environ deux semaines pour enlever tous les débris de verre.
Il faudra environ deux semaines pour enlever tous les débris de verre. © Emmanuelle Arnau FTV

D'autres exploitations ont été touchées dans les environs mais beaucoup moins que celle-ci. 

C'est un phénomène qu'on n'a jamais vu. La seule possibilité pour y remédier c'est de chauffer les serres pour faire fondre la neige 

Michel Dessus, président de la chambre d'agriculture des AM 

A Antibes, capitale de la rose ils ne sont plus que cinq à en cultiver.
A Antibes, capitale de la rose ils ne sont plus que cinq à en cultiver. © Emmanuelle Arnau FTV

Fréderic Nicolet continue de récolter ce qu'il peut sauver de sa production pour cette année. Mais le défi pour cet horticulteur s'annonce rude.  

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo noël