Journée nationale des aidants à Gattières : changer le regard sur les aînés, briser les idées reçues et créer du lien

Publié le
Écrit par France Montagne .

Souvent invisibles et en grande souffrance, les aidants familiaux sont pourtant indispensables, dans la chaine d'accompagnement et de soins aux côtés des professionnels de santé. A Gattières, dans les Alpes-Maritimes, en cette journée nationale des aidants, l'association "Gattières solidarité vitalité" se veut créatrice de lien.

Située entre Carros et Saint-Laurent-du-Var, la commune de Gattières, dont plus de 28% de la population a plus de 60 ans, affiche son engagement en cette journée nationale des aidants.

Sur le parvis de la maison de santé pluridisciplinaire, près d'une vingtaine de stands d'informations et d'animations sont fièrement dressés. Tous ont la même mission : participer activement à cette action en faveur des aidants.

L'association "Gattières, solidarité, vitalité"

Elément moteur et fédérateur de cette journée, l'association "Gattières, solidarité, vitalité".

"Le projet est en fait parti de discussions à refaire le monde avec mon amie, Sandra D'Aleo. Toutes deux dans le secteur médical, nous nous demandions comment aider les personnes âgées, de la commune et des environs, qui étaient en difficulté face à l'administration et à la maladie. Vers qui devaient-elles se tourner pour monter un dossier de demande d'EHPAD, comment pouvions-nous soulager les aidants qui sont à H24 auprès d'un conjoint ou d'une conjointe lourdement malade ? Toutes ces questions étaient sans réponse pour elles, mais aussi pour nous en fait ! C'est tout simplement comme ça que nous avons eu l'idée de monter une journée spécifique pour tenter d'apporter des réponses aux séniors. De fil en aiguille, nous avons créé cette asso," explique Léa Graziani, co-fondatrice de l'association.

Le constat était que, malgré que notre territoire (Gattières) propose une richesse en termes d'associations et services à la personne, personne ne se connaissait et aucun service n'était mis à disposition de nos séniors. Nous avons donc voulu créer une journée solidaire, festive, permettant à tous, bénéficiaires, aidants familiaux, professionnels du sanitaire, du social, du médical, de la culture, de se rencontrer afin de créer du lien.  

Léa Graziani. Professionnelle de santé à l'accueil de jour de Gattières.

Les deux amies et collègues ont donc monté un projet autour des bénéficiaires et des aidants familiaux au regard de leurs difficultés d'exercer leur fonction de professionnelles de santé, l'une psychologue, l'autre aide-soignante.

Quelques mois plus tard, à l'été 2021, l’association "Gattières solidarité vitalité" existait et la journée solidarité souhaitée, serait organisée le 6 octobre, date de la journée nationale des aidants familiaux.

Aujourd'hui l'association compte 45 bénévoles. Ses seuls et uniques crédos : créer du lien, de la solidarité.

Des stands, des ateliers et des performances 

Pour animer cette journée, des commerçants, des artisans, des entreprises, des associations et des représentants de l'Etat qui, chacun à leur manière et selon leurs moyens, ont apporté tantôt des réponses, tantôt des services particuliers aux aidants et aux séniors de la région.

C'est le cas, par exemple, de l' association gattiéroise "Aide et bien être"  qui propose du service à domicile (auxiliaires de vie, activités, ménage). Cette structure est venue accompagnée d'une dizaine d'étudiants en 2e année de BTS qui vont proposer des questionnaires à destination des bénéficiaires autour des difficultés administratives (dossier APA, MDPH...) ou encore l'association " ARA" (Aide et répit pour les aidants) qui met à disposition des aidants familiaux des journées de soutien psychologique.

Côté atelier, il y a eu le choix également : des contes à destination des séniors proposés par la médiathèque de Gattières, ou une conférence sur les risques de chutes et les premiers gestes de secours animée par le capitaine des pompiers de Carros.

Cerise sur le gâteau, si l'on peut dire, un chef de la Côte d'Azur a également cuisiné des mets autour du "bien manger" respectant les normes médicales autour des maladies comme le diabète ou le cholestérol. David Graziani a ainsi proposé des plats naturellement salés et sucrés, ne mettant pas en danger la santé des anciens. Il a été, pour cela, assisté par six jeunes de l'IME Matis de Nice (jeunes handicapés en formation cuisine) ainsi que de son chef pâtissier.

Le tout couronné par une exposition de photos de séniors en noir et blanc, la création d'une fresque ou encore d'un jardin de senteur.

Créer du lien enfin, et surtout !

Une journée d'action mais aussi une journée pour se faire connaitre et créer du lien !

Léa Graziani

Une action gagnante-gagnante que cette journée nationale des aidants à Gattières. Tout le monde, au final, y trouve son compte : les séniors, les aidants et le maillage associatif local qui fait connaitre ses domaines de compétences et d'actions.

J'ai connu  l’association "Gattières solidarité vitalité" seulement quand c'est devenu vraiment compliqué à la maison. Depuis, nous n'avons plus la même vie. Ni nous les aidantes, ma mère et moi, ni mon père atteint de la maladie d'Alzheimer. C'est formidable.

Alexandra Menardi, aidante familiale

Alexandra Menardi a la petite cinquantaine. Comme bon nombre de personnes de sa génération, ses parents vieillissent et sont confrontés à la maladie. "En fait, je prends le relais de maman pour qu'elle puisse souffler un peu. C'est tellement lourd cette maladie".

Aujourd'hui, elle est donc, selon les jours, aidante familiale et aidante d'aidante et, en plus de cela, c'est elle qui gère toute l'administration et les papiers de ses parents.

C'est seulement au détour d'une conversation avec le médecin de famille, s'épanchant auprès du professionnel de santé sur ses inquiétudes concernant la capacité de sa maman à tenir le coup, qu'elle apprend l'existence de cette association.

"Au début, maman ne voulait pas entendre parler de cette structure qui pouvait apporter de l'aide aux aidants et aux séniors malades. Par pudeur, par déni j'imagine. Car le fait qu'elle aille un jeudi par mois aux "matinées aidants" voulait bien dire qu'il y avait un vrai problème à gérer".

A force d'insister, Alexandra a réussi à convaincre sa maman et à l'accompagner à une séance.

"Rencontrer d'autres aidants, ça aide. Ça aide de voir d'autres personnes qui vivent les même choses que vous. On n'imagine pas, mais si ! Cela permet de mettre en commun nos craintes, nos doutes, nos stress, nos colères aussi. On se sent moins seul, même si la charge mentale reste la même. Ces séances, c'est vraiment très intime. On peut se permettre de dire les choses que l'on vit, au quotidien, aux autres. Et surtout, comme les autres vivent la même chose que vous, ils ne vous jugent pas. Il y a beaucoup de bienveillance." 

Alors bien évidemment, c'est en famille qu'ils sont venus à cette journée nationale des aidants à Gattières. Ce matin, ils ont écouté les contes. Ils ont passé un bon moment ensemble et avec les autres, comme eux. Leur selfie n'a pas besoin de commentaire.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité