• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

L'UMP ultra majoritaire dans les Alpes-maritimes

© Y. Fournigault
© Y. Fournigault

Deux cantons échappent à la razzia de l'UMP et l'Union de la droite dans les Alpes-maritimes. Deux cantons pour la gauche à Contes et Grasse 2. Le FN sort de ces élections sans élus malgré une présence dans tous les cantons au second tour.

Par Olivier Le Creurer

Nice: Grand chelem

Grand chelem à Nice, grand chelem dans la Métropole Nice Côte d'Azur, Christian Estrosi pavoisait dimanche soir. A Nice, l'UMP enregistre des scores entre 57 et 68% (Nice 6 ) face au Front national. Le parti socialiste, battu au 1er tour, avait appelé clairement à soutenir les candidats UMP pour faire barrage au Front national.


L'UDI double le nombre d'élus à l'assemblée départementale. Ce parti aura désormais 7 représentants grâce à l'alliance avec l'UMP.
 

Ce contenu n'est plus disponible

 

Cagnes-sur-mer 2:


Dans le canton de Cagnes-sur-mer 2, l'UMP était annoncé sous la menace du Front national. Finalement, la victoire est assez nette avec 58,68%.

Ce contenu n'est plus disponible

Cannes 1:

Le binôme FN avait 5,75% de voix d'avance sur ses adversaires de l'UMP. Cela n'a pas suffi pour l'emporter. Il est même nettement devancé. Catherine Dorten et Ghislain Marsot s'inclinent avec seulement 42,19%.



Grasse 2: victoire de la gauche

Marie-Louise Gourdon (PS) et Jean-Bernard Vinciguerra étaient en ballotage favorable face au binôme FN. Un duel qui devait être arbitré par les électeurs du candidat UMP Gérard Delhomez qui a raté le second tour de deux voix. Les candidats de gauche l'emportent avec 57% des suffrages.

Ce contenu n'est plus disponible

Contes: victoire du Front de gauche

Le binôme Front de gauche était en position favorable dans une triangulaire qui l'opposait au Fn et à l'UMP. Le maire de Contes, Francis Tujague et celui de Tende Valérie Tomasini, avaient réuni 36,35% des voix. Lydia Schénardi (33,49 %) reprochait aux candidats UMP-UDI que sont Michel Lottier et Henriette Royal-Calcagno (23,92 %) de l'avoir privée d'un 2nd tour en forme de duel face aux communistes en ne se retirant pas.

La candidate FN partait du principe que Michel Lottier, le maire UMP de Blausasc, n'était pas en mesure de remporter cette élection. Les candidats soutenus par Eric Ciotti affirmaient, eux, qu'ils pouvaient refaire leur retard avec la mobilisation des abstentionnistes. Ils étaient plus de 13 000. Il n'en fut rien. La gauche s'impose avec 43,76% devant le FN 34,44% et l'Union de la droite 21,80%.
 / ©
/ ©

La candidate du Front national est tout de même satisfaite des résultats du Fn dans le département.




L'UMP et ses alliés décrochent ainsi 25 des 27 sièges que comptent la nouvelle assemblée départementale.

A lire aussi

Sur le même sujet

Philippe Vardon (RN) explique pourquoi il veut être le prochain maire de Nice

Les + Lus