De l'Espagne à Menton, découvrez le parcours des agrumes qui décoreront les chars de la Fête du citron

Plus de 1.000 kilomètres séparent Menton dans les Alpes-Maritimes des villes espagnoles de Murcia et de Benifairó de la Valldigna, où sont produits les citrons et les oranges. En 48h, ces agrumes sont expédiés pour décorer les chars et les structures de la Fête du citron. Nous avons fait le trajet avec eux.

Ce n'est un secret pour plus grand monde à Menton dans les Alpes-Maritimes : les citrons et les oranges, qui vont parader pendant deux semaines dans les rues de la ville, sont importés d'Espagne. Une question de coût, de quantité, de qualité et de rapidité de livraison.

La folie des grandeurs

Au sud-est du pays, Murcia est l'une des principales villes de l'Espagne. Depuis la route, les citronniers arborent leurs fruits jaunes sous un climat chaud et ensoleillé presque toute l'année.

Dans les champs, les ouvriers poursuivent la récolte. Franck Roturier, le directeur de l'environnement et du développement durable de la Ville de Menton, est venu en personne pour contrôler ce qui sera exporté sur la Côte d'Azur.

"Un fruit comme ça, c'est parfait", dit-il en en montrant un. "Il est beau, pas tâché, a un beau calibre." Car Franck Roturier a un cahier des charges précis : il recherche des citrons Primofiori de catégorie 1, avec un diamètre compris entre 53 et 62 mm et qui soient les plus lisses et jaunes possible.

Aussitôt ramassés, ces agrumes sont triés et conditionnés pour être expédiés en quelques jours.

Sur ce site, il n'y a que des produits traités en conventionnel. Notre capacité de production est de 50.000 kg par heure.

José Vinal, directeur commercial de La Paz Citricos

Au total, l'usine fait travailler 240 personnes. "C'est plus que le nombre de personnes dont nous avons besoin pour fruiter la fête !", sourit Franck Roturier.

Le contraste est aussi saisissant dans les champs. "Nous commercialisons 70 000 tonnes de citrons conventionnels par an et 10 000 tonnes de citrons bio", continue José Vinal.

Rien à voir avec la production maralpine. Sur les cinq communes de l'IGP Citron de Menton, les 63 agrumiculteurs en ont produit l'année dernière... 1 000 fois moins ! Une production qui est donc réservée à la consommation, avec un prix public avoisinant les 10€ le kilo.

Ici, on est dans un monde complètement différent par rapport à Menton ! La quantité de production est énorme. Une anecdote : tous les citrons que nous produisons à Menton seraient traités ici en moins d'une heure !

Franck Roturier

"Tous les jours, nous faisons partir dans plus de 52 pays à travers le monde environ 1 500 tonnes de citrons", explique José Vinal, le directeur commercial de La Paz Citricos.

60.000 Espagnols vivent de la culture des oranges

À 1h au sud de Valencia, bienvenue à Benifairó de la Valldigna. En cette après-midi de janvier, les rues du village sont tranquilles. Tout autour s'étendent des champs d'orangers à perte de vue, avec plusieurs dizaines de fruits par arbre. Ici, la filière fait travailler 1 800 personnes.

L'Espagne produit 3 millions de tonnes d'oranges chaque année. C'est le plus gros producteur européen, et l'un des principaux à l'échelle mondiale.

Sébastien Vuillaume, responsable commercial du grossiste Pomona Terreazur

La production nationale fait vivre plus de 60 000 personnes, entre les champs et les entrepôts de conditionnement. "Ce sont des retombées économiques en centaines de millions d'euros", assure Sébastien Vuillaume.

Retour à Benifairó de la Valldigna. C'est dans ce petit village entouré de montagnes que sont produites les oranges de la fête mentonnaise. Dans les stations de conditionnement de l'entreprise Frutas Tono, l'activité bat son plein. "Jusqu'à 1 800 personnes en pleine saison", précise Juan Fuertes, le responsable des exportations.

48h de route

Ici comme à Murcia, en bout de chaîne, des salariées - toutes des femmes - font un dernier contrôle et un dernier tri avant d'assembler les citrons et les oranges dans des cagettes. Au bruit des machines s'ajoutent alors les sonneries de recul des transpalettes.

Car, aussitôt étiquetées, les agrumes sont prêts à être expédiés.

"Ces citrons qu'on voit aujourd'hui, dans 48h, ils seront arrivés à Menton et prêts à être mis sur les structures", détaille Franck Roturier

Direction Menton

C'est sur la route, au moment de passer la frontière, au péage du Boulou (Pyrénées-Orientales), que les agrumes vont prendre de la valeur grâce à la Mercuriale, un système de tarification des produits alimentaires.

Le prix des citrons est entre 1€ et 1,20€ le kilo. Pour les oranges, c'est environ 80 centimes.

Franck Roturier

Plusieurs livraisons - 120 tonnes d'oranges et de citrons au total - seront nécessaires pour permettre de fruiter les 10 chars des corsos et les 7 motifs d'agrumes exposés aux jardins Biovès, au cœur de Menton. Patiemment, les citrons et les oranges sont accrochés un à un à la main avec un élastique pour former des décors bicolores.

Du 11 au 26 février, plus de 200.000 visiteurs sont attendus pour cette 89e Fête du citron sur le thème "Rock et opéra". À la fin des festivités, une partie de ces agrumes sera vendue dans les jardins Biovès à petit prix. Attention toutefois à ne pas en abuser : plusieurs fongicides et additifs ont été utilisés dans les cultures pour permettre à ces agrumes de tenir 4 semaines en plein air sans s'altérer.