Discours de clôture de Wauquiez : chez LR, “tout le monde a fait des efforts” sur l'Europe

Laurent Wauquiez lors de son discours de clôture du conseil national LR à Menton. / © VALERY HACHE / AFP
Laurent Wauquiez lors de son discours de clôture du conseil national LR à Menton. / © VALERY HACHE / AFP

Le président de LR, Laurent Wauquiez,a exprimé sa satisfaction lors de son discours de clôture du Conseil national consacré aux questions européennes, ce samedi à Menton. "Tout le monde a fait des efforts" sur l'Europe, s'est-il félicité.

Par avec AFP

Laurent Wauquiez s'est montré satisfait dans son discours de clôture du Conseil national consacré aux questions européennes, ce samedi au Palais de l'Europe à Menton.  "Je ne laisserai pas les divisions nous affaiblir. Aujourd'hui, je voulais que nous offrions une image de cette nouvelle droite que je m'emploie à rebâtir et qui soit capable d'être unie sur les questions européennes. Tout le monde a fait des efforts et nous avons donné une belle image de ce qu'est la famille des Républicains", a déclaré M. Wauquiez.

Le président de LR a néanmoins répondu à Valérie Pécresse, qui s'était félicitée dans la matinée de ce que "l'euro-scepticisme recule" chez Les Républicains. 

Certains voudraient opposer au sein de notre famille politique les présumés euro-sceptiques et les soi-disant européens. Je vous le dis : ils n'ont pas ôté les lunettes du passé

, a asséné M. Wauquiez.

  "Aujourd'hui, sauver l'Europe, c'est être capable d'ouvrir les yeux et de mettre toute son énergie, non à nier les réalités, mais à assurer une refondation", a-t-il poursuivi.

Le patron de LR a martelé ses lignes directrices: "pas d'élargissement" de l'UE, un "grand soir des compétences" pour "rendre aux Etats la possibilité de décider dans toute une série de domaines". Mais il n'a pas évoqué un "grand traité de refondation", mention qui figurait dans son discours distribué à la presse.

 Au plan migratoire, il a redit son opposition à des centres européens pour migrants.  Pour lui, "les bateaux qui interceptent des migrants dans la Méditerranée doivent les reconduire systématiquement dans leur lieu de départ" et "les centres de réfugiés doivent être installés de l'autre côté de la Méditerranée".
   

Sur le même sujet

Les + Lus