L'AS Monaco, serait-il en vente ? Le milliardaire russe Dmitry Rybolovlev, propriétaire du club, a mandaté une banque d'affaires

L'actuel 4e de Ligue 1, l'AS Monaco, serait-il en vente ? Dmitry Rybolovlev, le propriétaire russe de 66,67% des parts du club a mandaté une banque d'affaires très référencée pour étudier cette possibilité, l'année du centenaire de sa création.

Actuelle 4e de Ligue 1, victorieuse ce samedi 20 janvier en Coupe de France contre Rodez (Ligue 2), l'Association sportive de Monaco Football Club connaît une saison convaincante sur le plan sportif. Cette bonne santé pourrait se traduire prochainement sur le plan financier par une vente du club.

Ce dimanche 21 janvier dans la soirée, l'information a été sortie dans le média économique Les Echos, puis a été relayée par l'AFP. Dmitry Rybolovlev, président de l'AS Monaco, a mandaté la banque d'affaires Raine comme "conseiller financier exclusif" pour une éventuelle vente du club, a appris l'Agence France-Presse auprès du "family office" - le bureau du patrimoine - du milliardaire russe, confirmant ainsi une information du quotidien Les Echos.

L'actionnaire majoritaire a fait appel aux services du Groupe Raine qui agira comme conseiller financier exclusif dans ce dossier.

Communiqué du family office de Dmitry Rybolovlev envoyé à l'AFP

Raine mandaté, une vente assurée ?

Raine est une banque d'affaires internationale, spécialisée dans le conseil et l'investissement, comme le précise l'AFP. Elle intervient dans de nombreux secteurs et sa liste de clients est impressionnante.

Raine a déjà travaillé dans le football avec de grands clubs européens, comme Chelsea, l'Olympique lyonnais, le FC Girona qui est la sensation de la Liga cette année, mais aussi des clubs aux États-Unis comme l'Inter Miami (la licence de David Beckham où évolue Lionel Messi).

[Raine a] une expérience considérable de collaboration avec les plus grands clubs de football du monde sur une gamme de missions.

Communiqué du family office de Dmitry Rybolovlev envoyé à l'AFP

Elle a aussi de solides références auprès de géants de la tech (Nvidia, Tencent...) ou du monde de la finance (BlackRock). 

Dmitry Rybolovlev ouvre la possibilité de vendre ses parts (66,67%) du club mais "aucune garantie n'est donnée quant à la conclusion d'une transaction impliquant le club à l'issue de cet examen stratégique". Le tiers restant des actions est la possession de la Principauté. 

Le "family office" a également conclu qu'il ne comptait pas "pour l'heure, faire d'autres commentaires sur ce sujet".

13 ans et puis s'en va ?

C'est en 2011 que l'ASM tombe dans le portefeuille du milliardaire russe. Il s'était auparavant intéressé aux clubs anglais de Manchester United ou biélorusse du FK Dnamo Minsk, sans succès. À cette époque, le club monégasque, champion de France en 2000, et finaliste en Ligue des champions en 2004, connaît des temps difficiles.

Au moment du rachat en décembre 2011, l'ASM pointe à la dernière place de Ligue 2. Le club prend la dangereuse direction du championnat de National. Un déclassement pour le club monégasque davantage coutumier des gloires du foot français, entre autres, avec Claude Puel, Arsene Wenger, Thierry Henry ou David Trézéguet, que des joutes de second rang.

Le club retrouve de belles couleurs sous Rybolovlev, en remportant notamment le championnat de France en 2017 devant le Paris Saint-Germain. En découlera la vente record d'un certain Kylian Mbappé, pour quelque 180 millions d'euros. Un record mondial pour un transfert entre deux clubs de football, l'arrivée de Neymar au PSG ce même été étant quant à lui consécutif d'un rachat de clause par le joueur auprès du FC Barcelone, pour plus de 220 millions d'euros.

Si la vente du club aboutit, cette année, celle du centenaire de la création du club, elle pourrait largement surclasser les dernières ventes, récentes, des clubs du sud de la France, comme Marseille ou Paris.

Selon Statistica, la seule valeur marchande de l'effectif pourrait être de l'ordre de 300 millions d'euros.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité