Mort de Valéry Giscard d'Estaing "des suites du Covid" : les réactions politiques dans la région PACA

L'ancien président de la République, Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans ce mercredi 2 décembre. Ses proches ont précisé qu'il a succombé "des suites du Covid". Les premières réactions politiques dans la région.
L'ancien président français Giscard est mort "des suites du Covid"
L'ancien président français Giscard est mort "des suites du Covid" © JACQUES DEMARTHON / AFP
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est décédé ce mercredi 2 décembre à l'âge de 94 ans, "entouré de sa famille" dans sa propriété d'Authon dans le Loir-et-Cher.

Il avait été hospitalisé à plusieurs reprises ces derniers mois à l'hôpital Georges Pompidou à Paris pour des problèmes respiratoires.  

VGE comme il a été longtemps surnommé, a dirigé la France de 1974 à 1981, et au moment de son élection, il était le plus jeune président de la Ve République. L’une de ses dernières apparitions publiques remonte au 30 septembre 2019 lors des obsèques d’un autre président de la République, Jacques Chirac.

Les premières réactions politiques dans la région 

Le député de la première circonscription des Alpes-Maritimes Eric Ciotti s'est comme beaucoup élus exprimé sur son compte Twitter en ces mots : "Valery Giscard d'Estaing a été un immense président, l’une des plus belles intelligences de la République, un héraut de la liberté et de la lutte contre le communisme. Il aura vraiment changé la vie des Français. Sa défaite en 1981 a marqué pour la France un tournant vers le déclin".
Le maire de Nice, Christian Estrosi a lui débuté son message par "Au revoir, Président Valéry Giscard d’Estaing" avant de souligner son parcours et ses réformes dont la légalisation de l'avortement "mené au nom de toutes les Françaises par une grande dame, une grande Niçoise, la Ministre de la Santé Simone Veil" et le maire de conclure : "la France perd un Sage de la République."
 
Hervé Caël est conseiller municipal de Nice, conseiller métropolitain et président de la Fédération des Alpes-Maritimes du Mouvement Radical / Social Libéral. Dans un communiqué, il rappelle qu'il est un ancien responsable national des " jeunes giscardiens", "il salue avec émotion la mémoire d’un grand homme d’Etat qui a engagé de la France sur la voie d’un pays moderne en suivant constamment une ligne politique libérale, sociale et européenne".
Il dresse sur les réseaux sociaux le bilan de l'ancien chef de l'Etat.
Rudy Salles est député honoraire des Alpes-Maritimes et il est président des Centristes des Alpes-Maritimes. Il rappelle qu'il a fait partie de l'équipe de campagne de l'ancien président en 1981, un "réformateur ayant ouvert une ère de modernité". Députée des Alpes-Maritimes, Marine Brenier reprend quant à elle une citation de l'ancien président.

« Qui que vous soyez, inconnu ou célèbre, faible ou puissant, vous détenez une part égale du destin de notre pays. » Ces mots de Valéry Giscard d’Estaing lors du discours de Verdun de 1978 ont aujourd’hui une résonance toute particulière. Au revoir, Monsieur le Président."

Marine Brenier, députée des Alpes-Maritimes

Le maire de Cannes David Lisnard estime que VGE, ce sont  des initiales qui resteront comme une marque politique de modernité dans une allure monarchique. Le premier président non gaulliste (bien qu’il fut ministre du Général) de la Vè République s’en est allé, avec son bilan d’intense réformateur et ses paradoxes.
Le sénateur des Alpes-Maritimes Philippe Tabarot rend, comme beaucoup, hommage à un grand réformateur.
  Dominique Boy-Mottard est conseillère municipale d'opposition à Nice, et présidente du PRG-le centre gauche 06. Elle salue la mémoire du président de l'IVG.

Giscard, l'Européen, restera pour toujours le Président de l'IVG.

Dominique Boy-Mottard.

A Marseille,  Jean-Claude Gaudin, maire de la commune de 1995 à 2020, ancien ministre et ancien parlementaire, a appartenu à différents partis du centre droit. Il indique qu'il est très attristé et rend hommage à un grand Européen. 
Pour Renaud Muselier, président de la région PACA : "une page de l’histoire politique de notre pays se tourne".
 
Pour Christophe Castaner, actuel président du groupe La République En Marche à l'Assemblée Nationale et député des Alpes-de-Haute-Provence : "Avec l’Europe au cœur, il a écrit une page forte de l’histoire de notre République. Son action moderne et résolument progressiste, au service des Français, marquera longtemps son héritage."

Le socialiste Michel Vauzelle de son côté fut, entre autres, porte parole du président Mitterrand, garde des Sceaux, et président de la région Paca. C'est  sur le registre de l'Europe qu'il réagit.

Les obsèques de l'ancien président se dérouleront "dans la plus stricte intimité", a précisé sa famille dans un communiqué.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique hommage société histoire culture covid-19 santé christian estrosi paca économie