Coronavirus : le carnaval de Nice 2021 reporté en 2022

La ville de Nice a annoncé ce jeudi le report officiel de l'édition 2021 du carnaval de Nice à 2022 en raison de la crise sanitaire liée à la Covid-19.
Le carnaval avec le roi de la mode place Masséna, lors de l'édition 2020.
Le carnaval avec le roi de la mode place Masséna, lors de l'édition 2020. © Sylvestre/MAXPPP
"Compte tenu de la crise sanitaire actuelle et de la fréquentation qu’un tel événement engendre, le carnaval de Nice « Roi des Animaux », initialement prévu du 13 au 27 février 2021, est reporté à 2022" a annoncé ce jeudi 3 décembre la ville de Nice par communiqué. 
Cette dernière précise qu' : "Afin de laisser une plus grande latitude aux carnavaliers dans la création des chars de l’édition 2022, ces derniers pourront commencer leur conception dès la fin du premier trimestre 2021."
Le tribunes du carnaval de Nice en 2020, sur la place Masséna.
Le tribunes du carnaval de Nice en 2020, sur la place Masséna. © Ville de Nice

Soutien aux carnavaliers

Christian Estrosi s'était entretenu mardi avec les carnavaliers en visioconférence. Ils avaient évoqué à cette occasion des nombreuses inquiétudes sur la situation économique de leur activité en cas de possible annulation.
A l'atelier de Cédric Pignataro, l'activité est quasiment au point mort. "A cette période, l'année dernière, on faisait travailler entre 20 et 25 personnes, explique-t-il. Aujourd'hui, c'est plutôt entre 4 et 8 personnes" nous avait-il confié.

"A cette période, l'année dernière, on faisait travailler entre 20 et 25 personnes."

Cédric Pignataro, carnavalier niçois


Le Carnaval de Nice représente entre 50 et 60 % de son chiffre d'affaires annuel, cette annulation représente un manque à gagner pour les carnavaliers niçois. Pour les soutenir, la ville de Nice s'engage ce jeudi à les mettre en avant "à travers ses événements et ceux de la métropole" tout au long de l'année 2021.
Le carnavalier Cédric Pignataro dans son atelier, presque vide cette année.
Le carnavalier Cédric Pignataro dans son atelier, presque vide cette année. © France Télévisions
"Une année sans carnaval, il est certain qu’on a un petit sentiment de déception. Mais je me mets à la place de monsieur le maire, il était impossible d’organiser un carnaval dans des conditions actuelles."
Aujourd’hui, la mairie propose de valider une fabrication de l’édition 2022 début 2021. "C’est une très bonne nouvelle" pour Cédric Pignataro, "d’habitude, on le faisait en seulement 3 mois."
Il ajoute qu'une partie du budget de l’édition 2021 sera réutilisé pour divers événements et conclut : "Financièrement parlant nous sommes rassurés".

30 millions d'euros de retombées économiques

Cet événement international est l'un des carnavals qui attirent le plus de spectateurs avec celui de Rio au Brésil et celui de Venise. Chaque année, des centaines de milliers de spectateurs assistent au carnaval de Nice, cela engendre près de 30 millions d’euros de retombées économiques selon la ville.
Le carnaval a déjà été annulé lors des deux guerres mondiales et de la première guerre du Golfe comme le rappelle l'historien niçois Alex Benvenuto. Il ajoute un message positif : "Le carnaval est comme le roi. On le brûle à la fin et il renaît de ses cendres".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 carnaval de nice carnaval fêtes locales événements sorties et loisirs santé société