• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Le chèque carburant, un succès sur la Métropole Nice Côte d'Azur

Face au mouvement des Gilets jaunes en novembre dernier, Christian Estrosi a créé un chèque carburant pour les habitants des 49 communes métropolitaines. / © L.VERDI / FTV
Face au mouvement des Gilets jaunes en novembre dernier, Christian Estrosi a créé un chèque carburant pour les habitants des 49 communes métropolitaines. / © L.VERDI / FTV

Face au mouvement des Gilets jaunes, le patron de la Métropole et maire de Nice, Christian Estrosi, a mis en place un chèque carburant, attribué selon certains critères. En 2019, au total, 900 000 euros seront versés aux habitants. Patrick Allemand, élu d'opposition, dénonce un succès de façade.

Par Catherine Lioult

La Métropole Nice Côte d'Azur, ce sont 49 communes au total et 550 000 habitants. L'augmentation du prix du carburant a été l'une des premières revendications des Gilets jaunes. Ainsi, dès novembre, Christian Estrosi, maire de Nice et président de la Métropole, s'est inspiré ce qui se faisait  dans les Hauts-de-France. Pour aider les habitants contraints d'utiliser leur véhicule tous les jours, il a instauré un dispositif d'aide attribué en fonction de certains critères. 
 


Les conditions d'attribution


► Être salarié ou fonctionnaire en CDI ou CDD  sur le territoire de la Métropole Nice Côte d’Azur.
► Habiter  à plus de 500 mètres d’un arrêt de tramway.
► Ne pas bénéficier d’un abonnement aux transports en commun subventionné par l’employeur.
► Avoir une distance routière entre le domicile et le lieu de travail supérieure à 10 kilomètres.
► Gagner un salaire net inférieur ou égal à 2 fois le SMIC (au 1er janvier de l’année en cours) soit 2 340 € / mois environ au 1er janvier 2018.
 

Les chiffres


Pour l'année 2019, la Métropole gère :
► 4 759 demandes
►  900 000 euros seront au total versés aux bénéficiaires

Les personnes éligibles reçoivent un un virement bancaire tous les trois mois d'une valeur de 60€, ce qui représente 20 euros par mois.


Un succès de façade pour Patrick Allemand


Conseiller municipal et métropolitain PS, Patrick Allemand dans un post Facebook contextualise une mesure prise au début du mouvement des Gilets jaunes.

Quelques jours après, sous la pression de la rue, le président de la République annonçait l'abandon de la fiscalité écologique que le chèque carburant de la métropole était censé compenser. Ainsi, les métropolitains remplissant certaines conditions touchent désormais un chèque carburant déconnecté de la fiscalité écologique. 

 

Il dénonce un succès de façade. 

A lire aussi

Sur le même sujet

P. Allemand, conseiller municipal PS à Nice(06)

Les + Lus