• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Christian Estrosi aurait fait son choix entre François Fillon et Alain Juppé

Christian Estrosi votant lors du premier tour des primaires de la droite et du centre ce dimanche 20 novembre. / © France 3
Christian Estrosi votant lors du premier tour des primaires de la droite et du centre ce dimanche 20 novembre. / © France 3

Dimanche soir, à l'issue du premier tour des primaires de la droite, Christian Estrosi s'était bien gardé de donner son intention de vote pour le second tour. Pro-Nicolas Sarkozy, le choix entre François Fillon et Alain Juppé semblait difficile. 72 heures plus tard, il affiche sa couleur.

Par @annelehars

Christian Estrosi n'a pas encore officiellement tranché, mais son choix semble assez clair. Le président de la Région PACA et de la Métropole Nice Côte d'Azur laisse entendre dans une interview qu'il votera pour l'ancien premier ministre, François Fillon. Mais de préciser, que "les électeurs sont libres de leur choix".

Dans un entretien accordé à Nice-Matin, il se dit prêt à "construire dans la durée" avec le nouveau favori de la droite François Fillon. 

En tant que gaulliste social, il est clair que je me reconnais davantage dans les idées de François Fillon que dans celles d’Alain Juppé.


La réaction de Christian Estrosi ce dimanche soir :
Primaire : Christian Estrosi n'affiche pour l'instant pas son soutien au 2nd tour
Christian Estrosi s'est bien gardé de donner des consignes de vote à l'issue du premier tour des primaires de la droite et du centre ce dimanche. Soutien affiché de Nicolas Sarkozy, il n'a pas souhaité comme l'a fait son mentor, donner la consigne de voter pour François Fillon dimanche 27 novembre. - France 2

Eric Ciotti était clair dès dimanche soir :


Dès dimanche soir, Eric Ciotti, avait apporté son soutien à François Fillon. Le député LR des Alpes-Maritimes, est par exemple revenu dans son camp après une longue escapade sarkozyste et s'est fait dès ce mardi son avocat sur Twitter, critiquant la "caricature" du programme filloniste par Alain Juppé, "pas digne de l'indispensable hauteur du débat de la primaire".

L'analyse de ce premier tour par Henri Migout : 
Analyse du 1er tout des primaires de la droite par Henri Migout

A lire aussi

Sur le même sujet

Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco, lors de la conférence de presse du 7 août 2019

Les + Lus