Emirates desservira l’aéroport de Nice avec un Airbus A380

L'Airbus A380 de la compagnie Emirates sur la piste de l'aéroport de Bangkok (Archives) / © ROMEO GACAD / AFP
L'Airbus A380 de la compagnie Emirates sur la piste de l'aéroport de Bangkok (Archives) / © ROMEO GACAD / AFP

Pour contrer l'arrivée de Qatar Airways avec un Boeing B787, la compagnie Emirates a annoncé qu'elle affecterait un airbus A380 entre Nice et Dubaï à partir du 1er juillet 2017. Nice est le 2ème aéroport français, après Roissy, à accueillir ce très gros porteur.

Par POC avec AFP

La compagnie Emirates desservira quotidiennement l'aéroport de Nice Côte d'Azur avec un A380 à compter du 1er juillet, un choix annoncé jeudi 23 mars qui fait de Nice le second aéroport français avec une ligne commerciale régulière desservie par ce gros porteur.

"On rentre dans le club des aéroports qui accueillent des A380", s'est félicité Dominique Thillaud, président du directoire d'Aéroports de la Côte d'Azur lors d'un point presse avec le directeur général d'Emirates en France, Thierry de Bailleul.

Emirates dessert Nice depuis 23 ans et a transporté plus de 200.000 passagers en 2016 entre Nice et le hub de Dubaï, situé à 5h45 de trajet et qui offre 153 destinations en correspondance. "Nous sommes prêts à prendre plus de passagers. Nous avons un taux de remplissage qui dépasse parfois les 95% ce qui signifie qu'on refuse du monde. Comme on ne peut pas faire deux vols quotidiens, on fait un A380", a précisé M. de Bailleul.

Une capacité de sièges accrue de 44 %

L'A380 permettra d'augmenter de 44% le nombre de sièges proposés au départ de Nice à 3.633 sièges par semaine, tout en respectant le quota de vols fixé par la France (7 vols par semaine depuis Nice, 5 depuis Lyon et 20 au départ de Paris). M. de Bailleul estime que cela devrait profiter à des destinations comme l'Australie, la Nouvelle-Zélande, l'océan Indien avec l'île Maurice et les Seychelles mais aussi l'Asie avec Bali, Kuala Lumpur, la Thaïlande, ainsi que l'Afrique du Sud.

Actuellement, "sur les gens qui partent de Nice, 30% s'arrêtent à Dubai et 70% continuent vers d'autres destinations", a indiqué M. de Bailleul, rappelant que Dubaï s'était hissée au rang de quatrième destination la plus visitée au monde, derrière Paris, Londres et Bangkok.


Privatisé en 2016, l'aéroport de Nice Côte d'Azur est le troisième de France derrière Roissy et Orly, avec un trafic qui a progressé de 3,4% en 2016 à 12,4 millions de passagers. Sa zone de dessserte s'étend de Gênes (Italie) à Marseille en passant par Monaco et Emirates a d'ailleurs prévu une navette hélicoptère pour les clients monégasques.
L'aéroport niçois était équipé depuis 2011 d'une double passerelle pour l'embarquement des passagers sur un A380. Sa piste a été aménagée et homologuée pour ce gros porteur durant l'année écoulée.

L'aéroport de Nice est passé en novembre sous le contrôle d'un consortium privé composé d'une filiale du groupe italien Benetton, de l'aéroport de Rome et d'EDF Invest, propriétaire à 64% aux côtés de la Chambre de commerce et d'industrie (25%) et des collectivités locales (région 5%, métropole 5% et département 1%). 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus