Cet article date de plus de 8 ans

Estrosi veut inscrire la Promenade des Anglais au patrimoine mondial de l'Unesco

Le député-maire de Nice a annoncé jeudi soir qu'il voulait inscrire la promenade des Anglais au patrimoine mondial de l'Unesco. Il va consulter le conseil municipal avant Noël et déposer un dossier auprès du gouvernement français.
© VALERY HACHE / AFP
Le député-maire UMP de Nice Christian Estrosi veut faire inscrire l'emblématique Promenade des Anglais au patrimoine mondial de l'Unesco. "Nice est une cité du monde, dont la dimension dépasse la Nation, et même l'Europe. Notre limite n'est pas dans les limites locales", s'est exclamé M. Estrosi. Le 21 décembre, il consultera son conseil municipal pour lancer le processus d'inscription de la Promenade des Anglais au patrimoine mondial de l'Unesco.

Le maire niçois a décrit la "baie des Anges" en termes lyriques : "Son arrondi parfait, au loin ses collines douces, et le soleil qui descend dans le ciel de
pourpre, celui des soirs d'hiver, si net, si précis
". 

La Promenade des Anglais, commencée en 1822, constitue le premier aménagement urbain destiné à favoriser les loisirs balnéaires, argue la mairie de Nice. Son aménagement a réconcilié la ville et la mer, à travers une promenade et non une voie utilitaire. D'autres sites côtiers du monde comme Copacabana à Rio, le Malecon à La Havane ou Venice Beach à Los Angeles se seraient inspirés de la pionnière azuréenne.
 
Le dossier de candidature devra être déposé auprès du gouvernement français, qui jugera de sa pertinence au regard des critères développés par l'Unesco et pourra le déposer sur le bureau du comité du patrimoine mondial

 

La Promenade des Anglais doit répondre à l'un de ces dix critères :

1. Représenter un chef-d'œuvre du génie créateur humain.

2. Témoigner d'un échange d'influences considérable pendant une période donnée ou dans une aire culturelle déterminée, sur le développement de l'architecture ou de la technologie, des arts monumentaux, de la planification des villes ou de la création de paysages.

3. Apporter un témoignage unique ou du moins exceptionnel sur une tradition culturelle ou une civilisation vivante ou disparue.

4. Offrir un exemple éminent d'un type de construction ou d'ensemble architectural ou technologique ou de paysage illustrant une ou des périodes significative(s) de l'histoire humaine.

5. Etre un exemple éminent d'établissement humain traditionnel, de l'utilisation traditionnelle du territoire ou de la mer, qui soit représentatif d'une culture (ou de cultures), ou de l'interaction humaine avec l'environnement, spécialement quand celui-ci est devenu vulnérable sous l'impact d'une mutation irréversible.

6. Etre directement ou matériellement associé à des événements ou des traditions vivantes, des idées, des croyances ou des oeuvres artistiques et littéraires ayant une signification universelle exceptionnelle. 

7. Représenter des phénomènes naturels ou des aires d'une beauté naturelle et d'une importance esthétique exceptionnelles.

8. Etre des exemples éminemment représentatifs des grands stades de l'histoire de la terre, y compris le témoignage de la vie, de processus géologiques en cours dans le développement des formes terrestres ou d'éléments géomorphiques ou physiographiques ayant une grande signification.

9. Etre des exemples éminemment représentatifs de processus écologiques et biologiques en cours dans l'évolution et le développement des écosystèmes et communautés de plantes et d'animaux terrestres, aquatiques, côtiers et marins ;

10. Contenir les habitats naturels les plus représentatifs et les plus importants pour la conservation in situ de la diversité biologique, y compris ceux où survivent des espèces menacées ayant une valeur universelle exceptionnelle du point de vue de la science ou de la conservation.

La protection, la gestion, l'authenticité et l'intégrité des biens sont également des considérations importantes.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets