Euroligue de basket : Monaco vers un cinquième match décisif après sa victoire face au Fenerbahçe

La Roca Team est parvenue à s’imposer à Istanbul au terme d’un match décisif dans la course au Final Four, après avoir été longtemps menée. Ce quatrième match des quarts de finale s’est terminé sur un score de 65-62, et par quelques débordements des joueurs du club turc.

Monaco a réussi à arracher ce vendredi 3 avril, à l'Ulker Arena d'Istanbul et au bout d'un match étouffant, un cinquième match décisif en quarts de finale de l'Euroligue de basket. Longtemps menés, les Monégasques se sont imposés de trois points, 65 à 62, contre l'actuel deuxième du championnat turc.

Les deux clubs qui comptaient chacun deux victoires vont devoir se départager lors d'un cinquième match décisif. Il se tiendra ce mercredi 8 mai, à domicile pour les Azuréens, dans la salle Gaston-Médecin, à 19h. Le vainqueur de ce match gagnera son ticket pour les demi-finales, ou Final Four, qui se disputera cette année à Berlin, en Allemagne, du 24 au 26 mai.

Le club espagnol du Real Madrid est le seul à être pour le moment qualifié après ses trois victoires contre le Baskonia Vitoria.

Comme l'an passé

La saison précédente, contre le Maccabi Tel Aviv (3-2), l'ASM s'était qualifiée pour le premier Final Four de son histoire. Le club va tenter dans quelques jours de faire de même et rejoindre le dernier carré (24-26 mai à Berlin).

Je suis confiant, on fait en général de bons matchs à domicile. Il faudra surveiller nos émotions, ça va être un match qui va se jouer avec les nerfs.

Sasa Obradovic, coach de la Roca Team

Le coach serbe a pu compter sur certains de ces joueurs pour faire la différence face à un "Fener" très efficace sur les prises de balles offensives. Élie Okobo a marqué 13 points hier soir, l'Américain Mike James en a lui glissé 10 dans le cerceau, tout comme le géant lituanien Donatas Motiejūnas.

"Nous avons appris de ces quatre matches (...) et je crois que nous allons mettre à profit cette expérience", a ajouté le Serbe, saluant le "super match" de ses joueurs.

Il s'en est cependant fallu de peu, d'un tir manqué par Scottie Wilbekin à cinq secondes de la sirène pour replacer les Turcs (menés 63-62) devant, sur une possession offerte par la Roca Team après avoir trop tardé à effectuer la remise en jeu précédente.

Dans la foulée, cette dernière est parvenue à se sortir du pressing tout terrain des Turcs pour envoyer Donta Hall sceller la victoire d'un dunk au buzzer.

Des débordements en fin de match

L'issue de la rencontre n'a pas été du goût des joueurs turcs, comme de certains de leurs supporteurs - 13.000 au compteur dans l'Ulker Arena d'Istanbul. Le coach de la formation stambouliote n'a d'ailleurs pas manqué de présenter ses excuses après la fin de la rencontre.

Un match serré

Yakuba Ouattara a été envoyé s'occuper du meneur grec au retour des vestiaires, et le capitaine a également tiré son épingle du jeu en attaque : d'un tir primé, il a fait passer l'ASM en tête pour la première fois du match en milieu de troisième période (43-42, 26e). 

On est vraiment contents, on a fait un peu l'impossible, on n'avait jamais gagné ici à Fenerbahçe en trois ans d'Euroligue.

Yakuba Ouattara, capitaine de la Roca Team

"On n'a pas été bons par contre sur les rebonds offensifs, c'est quelque chose qu'il va falloir corriger si on veut gagner le match 5", a prévenu le capitaine de l'équipe du Rocher qui croit fermement en une qualification.

Monaco n'a plus desserré son étreinte pour prendre un petit matelas d'avance (56-52, 37e) après avoir infligé un 7-0 au "Fener" en milieu d'un quatrième quart-temps extrêmement défensif, où elle a attendu quatre minutes pour inscrire son premier panier dans le jeu.

Privée, comme lors du match 3, de son leader défensif John Brown (épaule), elle a pu compter dans les dernières minutes sur un Donta Hall décisif. Le pivot, d'un contre, a empêché Marko Guduric de faire passer le "Fener" devant à une minute de la fin.

Dans la foulée, Mike James, en manque d'adresse et cerné pendant tout le match comme lors des deux précédents, a inscrit ses seuls points de la deuxième période (7 en première) : un tir primé donnant quatre longueurs d'avance à la Roca Team (61-57).

C'est encore Hall (6 pts, 8 rebonds et 2 contres en 20 minutes) qui a redonné quatre unités d'avance à l'ASM à 40 secondes de la sirène (63-59), avant que Guduric, d'une flèche longue distance, ne ramène le "Fener" à un point à 22 secondes de la fin (63-62).

Le match de mercredi va sceller le futur proche de la Roca Team sur la scène européenne avec un match 5 qui s'annonce plein d'intensité. Parmi les clubs encore en lice en vue de la qualification pour le Final Four, on retrouve encore les Grecs du Panathinaïkos et de l'Olympiakos, le FC Barcelone et le Maccabi Tel Aviv.